Bilan

Nestlé Health & Science vise les 5 milliards de ventes en 2022

Nestlé Health Science (NHSc), la division santé et bien-être de la multinationale veveysane, devrait encore renforcer sa présence au sein du groupe. La pandémie a eu une incidence positive sur cette unité d'affaires, qui a connu une croissance à deux chiffres ces dernières années, et nourrit de grandes ambitions en termes d'expansion.

En février, Nestlé avait fait état de recettes ramenées à un peu plus de 84 milliards de francs.

Crédits: Keystone

"Nous avons considérablement investi dans la croissance", a indiqué Greg Behar, directeur général (CEO) de NHSc au portal d'information portugais Dinheiro Vivo, rappelant que rien qu'au cours des deux dernières années, l'engagement se monte à plus de 4 milliards de francs, sans compter l'acquisition annoncée fin avril de l'américain Bountiful pour un montant de 5,75 milliards de dollars (5,2 milliards de francs).

Soulignant que la part du chiffre d'affaires de sa division dans le groupe est passé de 2 à 5%, le dirigeant a affiché son espoir de voir les ventes franchir la barre des 5 milliards de francs l'année prochaine. Sollicitée lundi par AWP, la direction du paquebot alimentaire établi sur les bords du Léman a précisé ne pas viser une part spécifique de NHSc à la performance du groupe.

En février, Nestlé avait fait état de recettes ramenées à un peu plus de 84 milliards de francs, en repli de 8,9% par rapport à l'exercice précédent, alors que NHSc a vu les siennes bondir de 12,2% en termes organiques, à 3,3 milliards. Une dynamique qui a profité de la pandémie de Covid-19, "parce que les consommateurs ont commencé à chercher des solutions en vue d'améliorer leur immunité et à être plus proactifs dans leur approche de la santé", a souligné M. Behar.

Le plus grand défi pour NHSc est de continuer à assurer la production pour répondre à la demande pour les alicaments. "Aux Etats-Unis, il y a plus de dix ans que 75% de la population prend des compléments, en Europe, plus de la moitié", fait valoir M. Behar. Le vieillissement de la population devrait donner une impulsion supplémentaire à ce marché: "en 2050, une personne sur six aura plus de 65 ans".

Interrogé plus spécifiquement sur le marché portugais, le responsable a indiqué que l'entreprise dispose d'un portefeuille de plus de 60 produits et que trois lancements sont prévus dans les prochains mois: Minami (complément alimentaire), Pure (oméga 3) et Vital Proteins (colagène). L'équipe de NHSc au Portugal, qui compte actuellement 25 collaborateurs, devrait doubler d'ici la fin de l'année.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."