Bilan

Montreux Jazz Café revient aux sources du festival

Après Genève, Zurich, Londres et Paris, Montreux aura son Montreux Jazz Café dès cet été: le Montreux Palace va accueillir et gérer un espace voué à l'esprit de Claude Nobs.
  • La partie lounge du Montreux Jazz Café fera la part belle au feu, avec un âtre central, hommage à la passion de Claude Nobs pour les cheminées et les chandelles.

    Crédits: Image: Montreux Jazz Café
  • Un espace lounge avec 28 places sera aménagé dans le Montreux Jazz Café.

    Crédits: Image: Montreux Jazz Café
  • L'actuel Harry's Bar sera redécoré avec l'ambiance Montreux Jazz, mais conservera son âme.

    Crédits: Image: Montreux Jazz Café
  • L'espace proposera près de 175 places entre les tables et le bar.

    Crédits: Image: Montreux Jazz Café
  • Mathieu Jaton, directeur du Montreux Jazz Festival, se réjouit de retrouver tout au long de l'année un Montreux Jazz Café dans la ville du festival.

    Crédits: Image: Keystone
  • C'est le Montreux Palace qui accueillera le Montreux Jazz Café au rez-de-chaussée, sur l'avenue Claude-Nobs.

    Crédits: Image: Keystone
  • L'ouverture des deux premiers espaces du Montreux Jazz Café se fera avant le lancement de l'édition 2014 du festival.

    Crédits: Image: Keystone

Et de cinq! Après Genève et Zurich (dans les aéroports), Londres (chez Harrods) et Paris (gare de Lyon), un cinquième Montreux Jazz Café va ouvrir ses portes dès cet été. Et pas n'importe où puisque c'est dans la ville même du festival que le nouvel établissement verra le jour. «Enfin! On en rêvait depuis des années avec Claude (Nobs), qui était un homme du pays, attaché à sa ville. C'est donc normal que là où se tient le festival puisse être ouvert 365 jours par an un espace qui sera un lien entre la ville, la musique et son fondateur», explique Mathieu Jaton, directeur du Montreux Jazz Festival.

Au coeur de la ville, sur l'avenue Claude-Nobs. Mais aussi en face du 2m2c. Car le Montreux Jazz Café de Montreux va prendre place au rez-de-chaussée du Montreux Palace et que c'est l'établissement du groupe Fairmont qui assurera la gestion en franchise. «Quoi de plus logique? Nous avions créé une Quincy Jones Suite, puis une Claude Nobs Suite. Nous accueillons les plus grands artistes chaque année pour le festival», précise Michael Smithuis, general manager du Montreux Palace.

«Enfin», reprend comme en écho Laurent Wehrli, syndic de Montreux, qui voit là «une perle de plus dans le collier de Montreux». Et de rappeler que «le projet est dans l'air depuis plusieurs années, plusieurs lieux ayant été envisagés, mais aucun ne se prêtait au projet aussi bien que celui-ci».

Une franchise gérée par le Montreux Palace

Cinquième Montreux Jazz Café, mais pas un Montreux Jazz Café comme les autres. Au niveau de la gestion déjà, les quatre autres sont soit gérés en direct (Londres), soit en franchise, via un partenariat avec SSP. Ici, le Montreux Palace assurera la gestion: un nouvel acteur dans cette galaxie MJC.

Mais la vraie différence du Montreux Jazz Café de la Riviera se situera dans l'ambiance. «Nous avons pu récupérer de nombreux souvenirs de Claude et des pièces de sa collection issus du chalet. Ils seront mis en valeur dans ce lieu, qui reprendra aussi l'atmosphère chère à Claude, avec ses lampes en verre de Murano et tout ce qui agrémentait son cadre de vie. Pour ce faire, nous avons fait appel à une agence de design britannique qui s'est plongée avec passion dans l'aménagement du lieu après avoir soigneusement étudié le chalet», détaille Mathieu Jaton.

Trois espaces se distingueront dans l'ensemble: l'actuelle brasserie deviendra le coeur du Montreux Jazz Café, avec 75 places; un lounge avec ambiance bibliothèque plus cosy proposera 28 places; le Harry's Bar actuel deviendra le Funky Claude's Bar avec 72 places. Les deux premières parties ouvriront le 26 juin, le Funky Claude's Bar en septembre. Un passage entre ce dernier et les deux autres espaces sera ouvert à la fin de l'été.

D'autres ouvertures à Abu Dhabi et à l'EPFL

S'il aura son identité propre, le Montreux Jazz Café de Montreux reprendra une part de l'ADN des autres établissements du même nom: des concerts live, la diffusion en continu des grands moments des éditions passées du MJF, une ambiance jazzy, et certains plats chers aux artistes habitués du festival (voire ayant eux-même concocté la recette) comme le poulet épicé de Quincy Jones ou le Ella cheesecake.

Mais ce nouvel établissement ne rassasie pas les appétits des responsables de Montreux Jazz International. D'autres projets sont en passe d'être achevés: un MJC verra le jour dans quelques mois à Abu Dhabi, et un autre va naître sur le campus de l'EPFL à Lausanne. «Il ne s'agit pas d'être pris d'une frénésie d'ouvertures nouvelles et de perdre ainsi notre âme. Nous sommes à l'écoute des opportunités du marché et nous étudions attentivement toutes les candidatures», affirme Laurent Buri, chief operating officier de Montreux Jazz International SA.

Et s'il reçoit chaque semaine en moyenne une nouvelle demande d'ouverture, il affirme vouloir se limiter à un nouvel établissement par an, deux au maximum. Tout en reconnaissant que certaines cibles comme New York ou d'autres villes américaines seraient des lieux privilégiés et particulièrement propices au regard de l'histoire du jazz.

A l'instar de Paris, où le Montreux Jazz Café avait ouvert à l'automne 2013.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à la transition vers une économie plus durable et responsable, au luxe et à l'horlogerie, au tourisme et à l'hôtellerie, à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments.

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."