Bilan

Mikron plonge dans les chiffres rouges en 2020

Le constructeur de machines d'usinage et de systèmes d'automation Mikron a essuyé une perte nette de 22,1 millions de francs l'année dernière et renonce du coup à verser un dividende. Malgré les difficultés engendrées par la pandémie de coronavirus, la direction s'attend à une reprise en 2021.

Mikron a bouclé l'année écoulée sur une perte nette de 22,1 millions de francs, après un profit net de 8,8 millions.

Crédits: Keystone

Les entrées de commandes ont reculé de 7,3% à 267,3 millions de francs, tandis que le chiffre d'affaires net a chuté de 21,3% à 257,8 millions, a détaillé la société biennoise mercredi dans un communiqué. Ses deux divisions ont connu des fortunes diverses, puisque Machining Solutions a vu ses ventes chuter de 36,4%, alors que Automation a limité le déclin à 8,7%. Le carnet d'ordre se situait lui à 161,6 millions fin 2020 (+2,7%).

En matière de rentabilité, le groupe a glissé dans les chiffres rouges, notamment pénalisé par des coûts de restructuration de 16,1 millions de francs. Le résultat d'exploitation (Ebit) est tombé à -20,8 millions en 2020, après un bénéfice opérationnel de 14,1 millions l'exercice précédent, et la marge correspondante est passée à -8,1%, contre 4,3% en 2019.

Mikron a bouclé l'année écoulée sur une perte nette de 22,1 millions de francs, après un profit net de 8,8 millions.

La direction avait renoncé l'année dernière à attribuer un dividende au titre de 2019 en raison de l'impact du Covid-19 sur ses activités. Elle en fera de même pour l'année écoulée.

Concernant les restructurations de l'activité Automation, le site de Berlin sera finalement fermé d'ici la mi-2021. Le groupe avait renoncé en août dernier de vendre ses sites dans la capitale allemande et Kaunas en Lituanie au fonds d'investissement Callista Private Equity "en raison de divergences d'opinion dans la mise en oeuvre de la transaction prévue".

Les deux sites, qui emploient au total quelque 70 personnes, sont exclusivement actifs pour l'industrie automobile qui a été mise à rude épreuve par la pandémie de coronavirus.

En Suisse sur le site de production de machines d'Agno, le nombre d'emplois en équivalent plein temps passera de 340 à 280, ce qui entraînera 47 licenciements et la réduction des heures de travail pour 57 employés, avait indiqué Mikron en mai dernier.

Les perspectives s'éclaircissent cependant. L'activité Automation a démarré en 2021 avec un "solide carnet de commandes" et table sur une évolution positive dans les techniques pharmaceutiques et médicales. L'unité Machining Solutions devrait pour sa part récolter les fruits de sa restructuration. "La demande pour l'outillage de Mikron a rebondi", a souligné la société. Cette dernière table pour cette année sur une "légère" reprise des ventes et un retour à la rentabilité.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."