Bilan

Mikron: bonne utilisation des capacités d'automation grâce aux tests Covid (CEO)

Le constructeur de machines d'assemblage Mikron ne ressent pas encore les effets de la reprise de la production industrielle en Europe, même si une de ses divisions utilise une bonne partie de ses capacités.

Les perspectives actuelles sont globalement très incertaines et restent difficiles, en particulier pour le segment des solutions d'usinage.

Crédits: Keystone

"Nous sommes heureux de constater une utilisation élevée et constante des capacités chez Mikron Automation" qui fabrique des installations destinées à la production de tests Covid aux États-Unis et en Suisse, s'est félicité le directeur général (CEO) Bruno Cathomen dans un entretien publié lundi par Moneycab.

Pour Mikron Machining, on ne peut pas encore parler reprise, a poursuivi le dirigeant, signalant tout de même un regain de demande dans les services et les pièces détachées, signes avant-coureurs d'un renversement de tendance.

Interrogé sur la marche des affaires en Asie, il s'est montré plutôt circonspect. "L'Asie reste un marché très exigeant pour nous, comme pour beaucoup de nos concurrents", a-t-il affirmé, évoquant la demande toujours souffreteuse dans les solutions d'usinage et l'incertitude entourant le futur du site d'Agno.

En revanche, les affaires des deux sites de l'unité d'automation opérant depuis Shanghai et Singapour ont connu une évolution plutôt réjouissante depuis le début de l'année, quand bien même la pandémie entrave toujours la mise en service d'installations finies, a expliqué le patron de Mikron.

Pour ce qui est des projets en matière de rémunération des actionnaires, M. Cathomen a insisté sur le fait que la politique de dividende était du ressort de l'assemblée générale. A l'image de beaucoup d'autres entreprises, Mikron a mis en place des mesures de restructuration suite à la pandémie de Covid et "dans le même temps, il a été décidé de renoncer à un dividende", a-t-il rappelé.

Malgré les très bons carnets de commandes de Mikron Automation, les perspectives actuelles sont globalement très incertaines et restent difficiles, en particulier pour le segment des solutions d'usinage. "C'est pourquoi je préfère renoncer à toute forme de spéculation", a conclu le CEO.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."