Bilan

MasterCard rachète une start-up britannique pour 700 millions

MasterCard a racheté pour 700 millions de livres sterling (920 millions de dollars) une start-up britannique spécialisée dans la conception et l'exploitation des systèmes de paiement.

C'est la deuxième opération de rapprochement d'envergure depuis la victoire des partisans du Brexit obtenue par référendum le 23 juin.

Crédits: Reuters

L'émetteur de cartes bancaires américain MasterCard a annoncé jeudi racheter pour 700 millions de livres sterling (920 millions de dollars) VocaLink, une start-up britannique spécialisée dans la conception et l'exploitation des systèmes de paiement.

C'est la deuxième opération de rapprochement d'envergure depuis la victoire des partisans de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (Brexit) obtenue par référendum le 23 juin.

Lundi, le groupe japonais SoftBank avait annoncé l'acquisition pour 24,3 milliards de livres d'ARM Holdings, un fabricant de semi-conducteurs britannique.

Ces opérations sont facilitées par la baisse de la livre sterling, qui rend les sociétés britanniques relativement moins chères pour les investisseurs étrangers. MasterCard était entré en avril en négociations exclusives avec VocaLink.

Cette dernière, fondée en 2007, a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 182 millions de livres (239 millions de dollars) et traité plus de 11 milliards de transactions pour une valeur de 6 milliards de livres (7,9 milliards de dollars), selon le communiqué. Au Royaume-Uni, elle revendique traiter plus de 90% des salaires, et plus de 70% des factures des ménages.

Les actionnaires actuels du groupe (un consortium de 18 banques dont HSBC, Banco Santander, Barclays, RBS) pourraient recevoir 169 millions de livres supplémentaires (220 millions de dollars) si les objectifs financiers étaient atteints. Ils vont également conserver 7,6% du capital au moins pour les trois prochaines années, détaille MasterCard.

L'opération devrait toutefois impacter négativement les résultats du groupe de services financiers dans les deux premières années suivant sa finalisation, en raison, explique-t-il, des investissements devant être effectués pour développer les produits et de l'absorption des coûts d'intégration de l'entreprise.

Elle devrait être finalisée début 2017 après avoir reçu au préalable le feu vert des autorités de la concurrence, espère MasterCard.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."