Bilan

Malgré le bond des ventes de masques, 3M pâtit de la pandémie

Le groupe américain 3M a dévoilé mardi des résultats décevants au deuxième trimestre, l'augmentation des ventes de masques ou de produits de nettoyage n'ayant pas compensé l'effet de la pandémie de Covid-19 sur ses activités liées au secteur automobile ou aux fournitures de bureau.


Le groupe prévoit notamment de fabriquer au total environ 2 milliards de masques de protection respiratoire en 2020.

Crédits: Keystone

La société, dont la gamme de produits s'étend des post-it aux revêtements pour voitures en passant par les pansements, a vu son chiffre d'affaires reculer de 12% sur la période, à 7,2 milliards de dollars. Les spécialistes du titre anticipaient 7,32 milliards.

Son bénéfice net a augmenté de 14% à 1,29 milliard de dollars, détaille un communiqué. Mais rapporté par action et hors élément exceptionnel, il s'affiche à 1,78 dollar là où les analystes s'attendaient à 1,80 dollar.

"La demande est restée forte dans les domaines de la sécurité personnelle, de la rénovation de la maison, du nettoyage, des semi-conducteurs, des centres de données et de la filtration pour la pharmacie", souligne le groupe.

Mais "dans le même temps, plusieurs autres marchés ont continué à connaître des faiblesses importantes, notamment tout ce qui concerne les opérations chirurgicales non urgentes, les équipementiers automobiles et le marché de l'occasion, les produits industriels et commerciaux en général ainsi que les fournitures de bureau".

N'étant "pas en mesure d'estimer complètement la durée, l'ampleur et le rythme de la reprise sur ses divers marchés finaux avec une précision raisonnable", le groupe ne souhaite toujours pas fournir de prévisions pour l'ensemble de l'année. La société indique seulement avoir constaté une "amélioration sur l'ensemble de ses catégories et zones géographiques" depuis début juillet.

Le groupe prévoit notamment de fabriquer au total environ 2 milliards de masques de protection respiratoire en 2020.

3M a d'ailleurs dû intensifier sa lutte contre les fraudeurs qui ont tenté de profiter de la panique au pic de la pandémie pour écouler des stocks de produits contrefaits et faire bondir les prix.

La société a créé des numéros et sites internet spéciaux, a déposé 18 plaintes, et a obtenu le retrait de plus de 7.000 sites vendant des produits frauduleux.

A Wall Street l'action reculait de 2,55% dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."