Bilan

LVMH recule de près de 3%

L'action du numéro mondial du luxe LVMH refluait de près de 3% mardi matin à la Bourse de Paris, pénalisé par un ralentissement de sa croissance organique au premier trimestre.

Le chiffre d'affaires du groupe aux plus de 60 marques - Louis Vuitton, Fendi, Céline, Givenchy, Guerlain ou encore Sephora - a atteint 8,62 milliards d'euros.

Crédits: AFP

L'action du numéro mondial du luxe LVMH refluait de près de 3% mardi matin à la Bourse de Paris, pénalisé par un ralentissement de sa croissance organique au premier trimestre.

A 09H33 (07H33 GMT), le titre perdait 2,67% à 142,15 euros, dans un marché en recul de 0,45%.

Les ventes du géant mondial du luxe ont continué de progresser au premier trimestre mais sa croissance organique a ralenti et ses ventes de mode-maroquinerie ont stagné, affectées notamment par les suites des attentats de Paris.

Publié lundi, le chiffre d'affaires du groupe aux plus de 60 marques - Louis Vuitton, Fendi, Céline, Givenchy, Guerlain ou encore Sephora - a atteint 8,62 milliards d'euros, une performance inférieure au consensus compilé par l'agence Factset, qui tablait sur 8,73 milliards d'euros.

"Si les performances sont solides dans les parfums et cosmétiques (+9% en organique), les montres et la joaillerie (+6%) ou encore dans les alcools (+6%), la sélection distributive croit un peu moins vite (+4%) mais c'est surtout la division phare, la mode-maroquinerie (stabilité contre +2,5% attendu), qui coince au premier trimestre", ont relevé les analystes de Aurel BGC.

Ce qui s'explique notamment, ont-ils poursuivi, par la "baisse du tourisme" en France.

"Le chiffre d'affaires est plus faible qu'attendu", a aussi souligné un courtier parisien, en relevant toutefois que "le secteur fait face à une demande affaiblie par le contexte économique, monétaire et sécuritaire, et (que) cette dynamique au premier trimestre ne sera pas propre à LVMH".

Si les ventes progressent de 4% en données publiées, la croissance organique s'affiche à 3% et marque ainsi le pas car elle avait été respectivement de 3%, 9%, 7% et 5% lors des quatre précédents trimestres.

"Les marchés asiatiques sont inégaux mais le Japon continue de progresser. Le marché américain est dynamique et l'Europe reste bien orientée sauf la France qui est affectée par une baisse du tourisme", a indiqué le groupe dans son communiqué, sans donner plus de précisions.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."