Bilan

L'Usam menace Coop et Migros de plaintes

Tandis que les commerces spécialisés restent fermés jusqu'au 11 mai, les deux gros distributeurs ne respecteraient pas les prescriptions du Conseil fédéral, selon le patron de la faîtière des arts et métiers.

Migros et Coop sont visés.

L'Usam lance un ultimatum à Coop et Migros qu'elle accuse de violer l'interdiction de vente de produits non alimentaires. Alors que les commerces spécialisés comme les papeteries, les librairies, les magasins de sport et les boutiques de mode sont fermés sur décision du Conseil fédéral jusqu'au 11 mai, les deux gros distributeurs ne respectent pas les prescriptions, selon le directeur de l'Usam Hans-Ulrich Bigler, cité par la SonntagsZeitung.

Selon le patron de la faîtière des arts et métiers, chaque jour on reçoit des annonces et des images qui montrent que Migros et Coop ne respectent par l'ordonnance sur le Covid-19. L'Usam menace de déposer plainte si les deux géants de la distribution ne se mettent pas en conformité d'ici lundi.

Contacté par le dominical, Marcel Schlatter, porte-parole de la Migros, a affirmé que le géant orange s'en tient et respecte les limitations au niveau de l'assortiment. Il a cependant admis qu'il y a une certaine marge d'interprétation et qu'il n'y a pas de liste explicite et que cantons et communes interprètent l'ordonnance diversement. Coop a aussi mentionné cette marge de manoeuvre. La Coop estime que les limitations de l'assortiment sont respectées au mieux en tenant compte des interprétations cantonales, a déclaré sa porte-parole Marilena Baiatu.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."