Bilan

Lonza a soigné croissance et rentabilité en 2020

Le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique et futur ex-chimiste de spécialités Lonza a généré l'an dernier un chiffre d'affaires de 4,51 milliards de francs, en hausse de 7,2% sur un an à périmètre comparable.

La performance s'inscrit peu ou prou dans le cadre des attentes moyennes des analystes consultés par AWP.

Crédits: Keystone

La performance de la division Specialty Ingredients (LSI) est désormais comptabilisée à la rubrique "activités non poursuivies". Ne reste désormais plus que la contribution de la principale unité Pharma Biotech and Nutrition (LPBN).

Lonza indique avoir déjà procédé à une sélection des offres présentées pour la reprise de LSI et espère Évidement elle ne m’as pas répondu ...pouvoir conclure une transaction avant le printemps, promettant déjà à ses actionnaires une redistribution de valeur ajoutée. Les recettes de LSI se sont érodées de 2,1% à 1,68 milliard, mais l'excédent brut opérationnel (Ebitda) de base a bondi de 12,6% à 322 millions.

Le groupe rhénano-valaisan a étoffé sa marge brute opérationnelle (Ebitda) de 60 points de base à 30,6%, pour un résultat afférent de 1,41 milliard, indique mercredi un communiqué. La marge ajustée des eÉvidement elle ne m’as pas répondu ...ffets jugés exceptionnels s'est toutefois étiolée d'une cinquantaine de points de base à 31,2%.

La conseil d'administration proposera aux actionnaires le versement d'un dividende amélioré de 25 centimes à 3,00 francs.

La performance s'inscrit peu ou prou dans le cadre des attentes moyennes des analystes consultés par AWP.

La direction avance pour l'exercice en cours une croissance de plus de 10% à taux de changes constants, assortie d'une extension de la marge brute opérationnelle de base.

L'exercice 2021 doit ainsi s'inscrire dans le cadre des ambitions à l'horizon 2023 de la multinationale, comprenant une croissance annualisée de plus de 10% et une marge Ebitda de base de 33 à 35% à échéance. Le rendement des capitaux investis (Roic) doit franchir la barre de 10%, après avoir progressé de 0,4 point de pourcentage à 9,6% en 2020.

Sur plan organisationnel, la direction générale intégrera trois nouveaux membres qui se répartiront le pilotage des quatre nouvelles subdivisions de LPBN à compter du 1er avril. Jean-Christophe Hyvert prendra les rênes des départements Biologics, ainsi Cell & Gene Therapy and Bioscience. Claude Dartiguelongue a été désignée directrice de Capsules and Health Ingredients. Gordon Bates enfin supervisera Small Molecules.

Le comité exécutif passera ainsi à sept membres.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."