Bilan

Lindt & Sprüngli a poursuivi sa croissance en 2019

Lindt & Sprüngli a vu ses ventes grimper l'an dernier, s'appuyant sur toutes les régions et sur l'ouverture de nouvelles boutiques, malgré des marchés saturés. La région Amérique du Nord, où le groupe poursuit sa restructuration, a nettement accéléré. Le groupe a confirmé ses objectifs à moyenne et longue échéance.

Le chocolatier de Kilchberg s'appuie désormais sur un réseau de 500 boutiques et cafés, qui ont notamment du succès au Japon et au Brésil.

Crédits: Keystone

Le chocolatier de Kilchberg a enregistré un chiffre d'affaires de 4,51 milliards de francs en 2019, soit une croissance organique de 6,1%, selon le communiqué paru mardi. En francs, les ventes ont progressé de 4,5%. Le chiffre d'affaires correspond au consensus AWP, quand la croissance organique fait un peu mieux que prévu.

Les recettes ont augmenté dans toutes les régions. En Europe, elles ont atteint 2,1 milliards de francs (+6,2%). Le groupe a réussi à gagner des parts de marché, en progressant plus vite que le marché. Les ventes ont crû en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Le Royaume-Uni a même enregistré une croissance à deux chiffres.

L'Amérique du Nord, qui représente près de 40% des recettes du groupe, se porte mieux. La croissance a atteint l'an dernier 5,4% à 1,7 milliard de francs, contre une progression de 2,8% un an plus tôt. La rationalisation des activités se poursuit avec la fermeture planifiée d'une usine dans le Colorado, réduisant le nombre d'unités à cinq aux Etats-Unis.

"Malgré les changements dans le commerce de détail, caractérisés par une pression substantielle sur les prix, les trois marques, Lindt, Ghirardelli et Russell Stover, ont contribué de manière égale à ce solide résultat", selon le texte. Le groupe des bords du lac de Zurich indique profiter de la croissance que connaît le marché du chocolat premium.

Fermetures et ouvertures de boutiques

Dans les deux prochaines années, un tiers des 150 magasins américains doit fermer, en particulier dans les grands centres commerciaux (shopping malls), qui font face à un recul du nombre de clients a expliqué le chef des finances Martin Hug lors d'une conférence téléphonique mardi. Dans le même temps, le fabricant de boules Lindor veut ouvrir de nouveaux magasins à travers le pays et recherche des sites attractifs dans des centres-villes.

L'impact des fermetures sur le chiffre d'affaires devrait demeurer modeste. Dans l'ensemble, la société mise sur une croissance aux Etats-Unis de 5% en 2020.

L'an dernier, le reste du monde a connu une croissance plus modérée qu'en 2018 (+7,6% contre +10,3%) à 600 millions de francs. Les marchés japonais, chinois et brésilien ont toutefois connu une progression à deux chiffres.

Le chocolatier de Kilchberg s'appuie désormais sur un réseau de 500 boutiques et cafés, qui ont notamment du succès au Japon et au Brésil, selon le document.

Feuille de route reconduite

Il indique par ailleurs que deux ajustements exceptionnels non récurrents n'auront pas d'impact sur le bénéfice net déclaré et le bénéfice par action du bilan 2019. Des provisions et des coûts de restructuration aux Etats-Unis d'environ 60 millions de francs nets d'impôts seront compensés par un avantage fiscal unique du même montant lié à la réforme fiscale suisse.

Lindt & Sprüngli confirme les objectifs de ventes à moyen et long terme de 5 à 7% et une marge opérationnelle qui doit toujours progresser de 20 à 40 points de base (pb) annuellement. Les chiffres détaillés seront publiés le 3 mars.

Jean-Philippe Bertschy de Vontobel estime que le point fort de l'exercice 2019 est sans conteste l'Europe, où tous les marchés ont contribué à la forte expansion, démontrant la puissance d'innovation de Lindt et son lien étroit avec les consommateurs. Il se dit toutefois surpris par l'ampleur de la restructuration aux Etats-Unis, pourtant nécessaire compte tenu de la rentabilité en baisse.

Ces résultats sont rassurants, selon UBS qui recommande le titre à l'achat. Patrik Schwendimann de la Banque cantonale de Zurich souligne que "la solide croissance des ventes et la bonne visibilité pour 2020 justifient la forte valorisation".

Vers 12h20, la nominative Lindt & Sprüngli gagnait 0,5% à 88'600 francs, tandis que le bon de participation avançait de 0,3% à 7915 francs, à contre-courant d'un SPI en berne de 0,5%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."