Bilan

Les ventes trimestrielles de Syngenta plombées par l'Amérique latine

Syngenta explique sa déconvenue en Amérique latine, où le groupe réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires, notamment par la "modification des conditions de vente".

La contre-performance est à mettre sur le compte principalement de la région Amérique latine, dont les ventes ont fondu de près de 20%.

Crédits: Keystone

Syngenta a vu son chiffre d'affaires au 3e trimestre reculer de 3% en comparaison annuelle, à 2,25 mrd USD. La contre-performance est à mettre sur le compte principalement de la région Amérique latine, dont les ventes ont fondu de près de 20%, passant sous la barre du milliard de CHF, indique l'agrochimiste rhénan dans son rapport d'étape non audité mardi.

Syngenta explique sa déconvenue en Amérique latine, où le groupe réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires, notamment par la "modification des conditions de vente", ainsi que le niveau élevé des stocks d'insecticides au Brésil.

La copie rendue par Syngenta se situe dans le bas de la fourchette des prévisions des analystes consultés par AWP au niveau du chiffre d'affaires du groupe, et ce malgré que les ventes dans tous les segments, hormis l'Amérique latine (attendue à 1,22 mrd USD), aient dépassé les expectatives.

Deuxième en termes de recettes, la zone Europe, Afrique et Moyen-Orient (EMENA) a vu ses ventes croître de 4% sur un an (+8% TCC) au 3e trimestre, à 529 mio USD, grâce aux bons résultats des fongicides et du succès des campagnes de vente des produits de protection des semences, précise Syngenta.

Les régions Amérique du nord et Asie-Pacifique ont connu un trimestre faste, avec des poussées respectives du chiffre d'affaires de 11% (431 mio) et 22% (425 mio), alors que l'unité Gazon et jardinage a enregistré une croissance de 4% (+3% TCC) à 140 mio USD.

Reprise chinoise retardée

Concernant la reprise du groupe par le chinois ChemChina, la direction évoque un processus d'obtention des autorisations réglementaires "en bonne voie", rappelant le feu vert déjà obtenu de la part du Comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis (Cfius) ainsi que de onze autres autorités de régulation.

Les deux entreprises restent "pleinement engagées dans la transaction et sont confiantes dans la clôture de celle-ci", initialement prévue avant fin 2016, mais désormais repoussée au 1er trimestre 2017.

Sur l'ensemble de l'exercice, Syngenta confirme son objectif annuel de légère baisse du chiffre d'affaires à taux de change constants (TCC) et un recul d'environ 5% du chiffre d'affaires publié. La marge Ebitda devrait s'établir à un niveau comparable à celui de l'année dernière, et le cash-flow dépasser 1 mrd USD sur l'année.

"Pour le quatrième trimestre 2016, nous tablons sur une poursuite de la reprise en Asie-Pacifique et sur une meilleure performance en Amérique latine, où la modification des conditions de vente au Brésil n'aura désormais plus d'impact", a déclaré Erik Fyrwald, directeur général (CEO) de Syngenta, cité dans le communiqué

Il se réjouit de l'accueil "très favorable sur de nombreux marchés" des nouvelles technologies développées par la multinationale rhénane, dans une année qualifiée de "difficile pour le secteur".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."