Bilan

Les résultats d'ExxonMobil plongent

Le résultat net du géant pétrolier ExxonMobil a plongé de 37,5% sur un an à 2,65 milliards de dollars, et le chiffre d'affaires de 12,9% à 58,68 milliards de dollars.

ExxonMobil a moins compté sur son modèle économique, qui le place à tous les échelons de l'industrie pétrolière.

Crédits: AFP

Le géant pétrolier ExxonMobil a annoncé vendredi des résultats contrastés au troisième trimestre, en dépit d'une forte réduction de ses investissements qui n'a pas pu compenser de faibles marges dans le raffinage et des prix bas du pétrole.

Le résultat net a plongé de 37,5% sur un an à 2,65 milliards de dollars, soit un bénéfice par action hors éléments exceptionnels, référence en Amérique du nord, de 63 cents contre 58 cents attendus en moyenne par les analystes.

Le chiffre d'affaires de 58,68 milliards de dollars, en baisse de 12,9%, est toutefois inférieur aux 61,34 milliards anticipés en moyenne par les marchés.

"Si l'environnement économique reste difficile, l'entreprise se concentre sur des gains de productivité, des investissements stratégiques et à créer de la valeur à long terme pour les actionnaires", a déclaré le PDG Rex Tillerson, cité dans le communiqué.

Lors des trois derniers mois, la major pétrolière a appliqué la même recette que celle en place depuis la chute des prix du pétrole en 2014 même si les cours du brut se sont stabilisés récemment autour de 50 dollars le baril.

L'enveloppe affectée au développement des activités de forage, de plateformes, de terminaux et de gisements pétroliers et gaziers a diminué de 45,4% sur la période à 4,19 milliards de dollars.

En conséquence, la production de pétrole et de gaz a baissé de 3% sur un an, à 3,8 millions de barils équivalent pétrole par jour.

L'activité lucrative de production et exploration pétrolière et gazière (amont) a vu son bénéfice passer de 1,36 milliard de dollars au troisième trimestre 2015 à 620 millions de dollars, principalement en raison d'une perte de 35 millions enregistrée aux Etats-Unis. Au deuxième trimestre, les Etats-Unis accusaient une perte de 514 millions de dollars, après un déficit de 76 millions de dollars trois mois auparavant.

ExxonMobil a moins compté sur son modèle économique, qui le place à tous les échelons de l'industrie pétrolière: de l'exploration à la vente au consommateur via les stations-service notamment.

Les activités de raffinage (aval) ont certes enregistré un bénéfice de 1,2 milliard de dollars, mais celui-ci a fondu de 804 millions en un an, tandis que le résultat net de la chimie est de 1,2 milliard de dollars, en recul de 56 millions.

Traditionnellement, quand les prix du brut sont bas, les coûts de traitement sont allégés, ce qui bénéficie aux raffineurs. Toutefois les marges dans cette activité ont fortement baissé ces derniers mois avec un léger redressement des cours du pétrole qui s'échangent actuellement aux alentours de 40 dollars le baril.

A Wall Street, le titre perdait 1,21% à 85,87 dollars vers 12H30 GMT dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la séance.

Le géant pétrolier ExxonMobil a annoncé vendredi des résultats contrastés au troisième trimestre, en dépit d'une forte réduction de ses investissements qui n'a pas pu compenser de faibles marges dans le raffinage et des prix bas du pétrole.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."