Bilan

Les restructurations plombent les résultats de SIX

Malgré des recettes à un niveau record, l'opérateur de la bourse suisse SIX n'a pas pu enregistrer de résultats très positifs au premier semestre 2018, avec une rentabilité et un bénéfice en nette baisse.

Les charges de restructurations ont pesé sur les résultats de l'opérateur de la Bourse suisse au premier semestre.

Crédits: Keystone

Le groupe de services financiers et opérateur de la Bourse suisse SIX a vu au premier semestre sa rentabilité plombée par les charges de restructuration, ces dernières n'ayant été compensées que partiellement par des recettes qui ont atteint pour la première fois la barre du milliard.

Le produit d'exploitation a progressé de 8% à 1 milliard de francs, en incluant l'activité de trafic de paiement vendue en mai au français Worldline.

La rentabilité a par contre été en berne. Le résultat d'exploitation (Ebit) a chuté de 15% sur un an à 139 millions de francs et le bénéfice net a plongé de 19% à 100,7 millions entre janvier et juin, a détaillé mardi le groupe dans un communiqué.

SIX a justifié cette déconvenue opérationnelle par les charges de restructuration issues du programme d'optimisation "SIX2020". La société a en effet décidé de restructurer ses activités dans le négoce de titres et dans le trafic de paiement. L'entreprise a également mis sur pied une division Innovation & Digital.

Mi-mai, SIX avait annoncé la cession au français Worldline de l'unité Payment Services pour 2,3 milliards d'euros (2,6 milliards de francs). L'opération comprend l'émission de 49,1 millions de nouvelles actions Worldline et un apport en numéraire de 338 millions de francs. L'accord prévoit également le versement par Worldline au 2e trimestre 2020 d'une compensation d'un maximum de 139 millions d'euros, en fonction de l'évolution des affaires du groupe hexagonal.

A l'issue de l'opération, attendue au quatrième trimestre, le groupe informatique Atos verra sa participation dans Worldline se réduire de près de 70% actuellement à 51%. SIX détiendra pour sa part 27% de son partenaire d'outre-Jura.

La cession de l'activité de trafic de paiement se traduira cependant par une chute des résultats du groupe SIX. La division a enregistré au premier semestre des recettes de 428,2 millions de francs et un bénéfice opérationnel de 36,8 millions.

Les activités poursuivies ont quant à elles dégagé des ventes de 572,5 millions de francs et un Ebit de 102,2 millions.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."