Bilan

Les quinze Oscar du meilleur film les plus rentables

Leonardo DiCaprio a enfin décroché sa première statuette. Voici les films oscarisés qui ont rapporté le plus dans l'histoire, de Rocky à Autant en emporte le vent.
  • 15 : Rocky (1976)

    Recettes: 437 567 802 dollars

    Rocky a lancé la carrière de Sylvester Stallone et créé l'archétype du boxeur de deuxième zone qui gagne un match au sommet. Un pitch repris dans les récents longs-métrages The Wrestler and The Fighter. (United Artists)
  • 14 : The Lord of the Rings: Return of the King (2003)

    Recettes: 497 075 826 dollars
    Le troisième volet du Seigneur des Anneaux est avec Ben-Hur et Titanic un des trois films qui a reçu le plus d'Oscars, avec 11 statuettes. (New Line Cinema)
  • 13 : West Side Story (1961)

    Recettes: 503 500 000 dollars
    Adaptation d'un spectacle de Broadway inspiré de l'oeuvre de Shakespeare Romeo et Juliet, le film a obtenu un total de 10 statuettes. (Seven Arts Productions)
  • 12: Le Pont de la Rivière Kwai (1957)

    Recettes: 529 470 000 dollars
    Le scénario du Pont de la Rivièe Kwai a obtenu un Oscar. Il est signé Carl Foreman and Michael Wilson qui étaient sur liste noire alors qu'ils travaillaient sur le film, en plein maccarthysme. (Columbia Pictures)
  • 11 : Les meilleures années de notre vie (1946)

    Recettes: 536 057 142 dollars
    En 1945, le destin rassemble trois soldats dans l'avion qui les ramène dans leur ville natale. Les trois hommes partagent chacun la même inquiétude à l'idée de reprendre une vie normale. A l'époque, le film a connu autant de succès qu'Autant en emporte le vent. (Samuel Goldwyn Company)
  • 10 : Sous le plus grand chapiteau du monde (1952)

    Recettes: 540 000 000 dollars

    Charlton HESTON en directeur de cirque, James STEWART en clown fuyant la police, Betty HUTTON en trapéziste casse-cou et Dorothy LAMOUR en dompteuse. Une oeuvre signée Cécil B de MILLE. (Paramount Pictures)
  • 9 : My Fair Lady (1964)

    Recettes: 615 483 871 dollars
    Le film de George Cukor immortalisé par l'interprétation d'Audrey Hepburn est adapté de la comédie musicale du même nom, elle-même inspirée de la pièce de George Bernard Shaw, Pygmalion. (Warner Bros. Pictures)
  • 8 : Forrest Gump (1994)

    Recettes: 627 050 542 dollars
    Forrest Gump a battu Pulp Fiction pour l'Oscar du meilleur film en 1994. Un prix significatif de la culture de la décennie qui préfère le "politiquement correct" à la violence et au réalisme du film de Quentin Tarantino. (Paramount Pictures)
  • 7 : Le Parrain (1972)

    Recettes: 631 166 451 dollars

    Adapté du roman de Mario Puzo, le film de Francis Ford Coppola relate l'ascension de Michael Corleone (Al Pacino) au sein de la famille mafieuse Corleone dominée par le patriarche Vito, interprété par Marlon Brando. (Paramount Pictures)
  • 6 : Le tour du monde en 80 jours (1956)

    Recettes: 667 800 000 dollars
    L'adaptation du classique de Jules Verne (1873) a remporté cinq Oscar. Un remake avec Jackie Chan et Cécile de France est sorti en 2004. (United Artists)
  • 5 : L'Arnaque (1973)

    Recettes: 716 920 790 dollars

    En réunissant à nouveau Robert Redford et Paul Newman (déjà ensemble dans Butch Cassidy et le kid), George Roy Hill a signé un classique du septième art lauréat de sept Oscars (Universal Pictures)
  • 4 : Titanic (1997)

    Recettes: 1 040 580 848 dollars

    Avec un budget de 200 millions de dollars, Titanic est au moment de sa sortie le film le plus cher de tous les temps. L'oeuvre remporte le nombre record de 11 Oscars. Leonardo DiCaprio repart bredouille. (20th Century Fox)
  • 3 : Ben-Hur (1959)

    Recettes: 1 137 941 176 dollars
    La scène de la course de chars a nécessité trois mois de tournage. L'arène pouvait recevoir jusqu'à 15 000 figurants sur le plateau creusé à Cinecittà où tout le film fut réalisé pendant 9 mois après 2 années de préproduction. (MGM)
  • 2 : La mélodie du bonheur (1965)

    Recettes: 1 284 706 509 dollars

    La mélodie du bonheur relate les aventures du clan familial autrichien des von Trapp qui a pris la fuite devant le péril nazi. Le film a remporté cinq Academy Awards et a rapporté l'une des plus grosses recettes de tous les temps à Hollywood. (20th Century Fox)
  • 1 : Autant en emporte le vent (1939)

    Recettes: 6 550 904 767 dollars

    La dernière réplique du film prononcée par Rhett : "Franchement, ma chère, c'est le cadet de mes soucis." a été élue officiellement plus grande réplique du cinéma américain en 2005. Le film est celui qui a rapporté le plus d'argent de tous les temps. (MGM)
Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."