Bilan

Les propositions du conseil d'Holcim ont été approuvées

Les propositions du conseil d'administration de Holcim ont toutes reçu lundi l'aval des actionnaires, réunis en assemblée générale.

Quelque 8710 actionnaires ont fait le déplacement, représentant 67% des voix.

Crédits: Bloomberg

Les propositions du conseil d'administration de Holcim ont toutes reçu lundi l'aval des actionnaires, réunis en assemblée générale. Le versement d'un dividende de 1,30 CHF par titre n'a pas fait exception, malgré une contreproposition à 4,00 CHF. Wolfgang Reitzle conserve pour un tour son mandat de président, tout comme les autres administrateurs leurs fauteuils respectifs.

L'organe de surveillance comprend ainsi toujours Beat Hess, Alexander Gut, Adrian Loader, Thomas Schmidheiny, Jürg Oleas, Hanne Birgitte Breinbjerg Sørensen, Dieter Spälti et Anne Wade.

La rémunération du conseil et de la direction a été plafonnée à respectivement 4,37 mio CHF et 28,9 mio CHF pour 2016.

Quelque 8710 actionnaires ont fait le déplacement, représentant 67% des voix.

Ils ont été accueilli au Hallenstadion de Zurich par un comité de réception syndical, dénonçant des risques pour l'emploi d'une fusion avec le français Lafarge. Pour l'heure, le contrat prénuptial prévoit la conservation des effectifs pendant au moins deux ans.

Les clauses de la cession d'activités à l'irlandais CRH en revanche ne sont pas connues. L'opération concerne quelque 15'000 personnes. Le président d'Holcim Wolfgang Reitzle s'est refusé à en préciser les contours, se bornant d'assurer que l'accord avait été passé au crible par des juristes internationaux.

M. Reitzle a par ailleurs livré un plaidoyer pour la fusion. La nomination du futur directeur général (CEO) du groupe unifié comme l'adaptation du ratio d'échange de titres ont permis d'aplanir les récents différents entre les deux promis.

Après l'aval des autorités cartellaires indiennes obtenu en début de mois, ne reste plus aux fiancés qu'à décrocher la bénédiction des Etats-Unis, du Canada, de l'Equateur et de la République de Maurice.

Les actionnaires ne seront eux appelés à se prononcer que le 8 mai, à l'occasion d'une réunion extraordinaire, notamment sur l'augmentation de capital nécessaire à la réalisation de cette opération. Ils recevront d'ici là de plus amples informations.

Le directeur général (CEO) sortant Bernard Fontana a pour sa part confirmé les ambitions de la direction pour l'année en cours, partant du postulat d'un rétablissement de l'économie mondiale. Sur une base comparable et épuré de frais de fusion, l'excédent d'exploitation devrait s'avérer stable, entre 2,7 et 2,9 mrd CHF.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."