Bilan

Les exportations horlogères baissent en septembre

Les exportations horlogères suisses ont enregistré leur première baisse mensuelle depuis le mois d'avril 2017. Elles se sont inscrites à 1,7 milliard de francs, soit un repli de 6,9% sur un an.

Hong Kong, le premier marché d'exportation a cédé du terrain (-3,5%), de même que les Etats-Unis (-3,0%), deuxième marché.

Crédits: keystone

"Il est toutefois trop tôt pour y voir un changement de tendance important", relève la la Fédération de l'industrie horlogère  (FH), faîtière du secteur. De janvier à septembre, les ventes à l'étranger de l'industrie horlogère se sont étoffées de 7,5% à 15,49 milliards. Mais en septembre, le nombre total de pièces exportées a diminué de plus de 6 %.

Les montres de moins de 500 francs (prix export) ont connu le recul le plus marqué en termes de volume et de valeur. La catégorie 500-3000 francs a cédé 3,3% au niveau des quantités et de 5,7% pour le chiffre d'affaires engrangé. Les pièces de plus de 3000 francs pour leur part ont perdu 0,6% pour les volumes et 7,8% en termes de recettes.

Lire aussiLes horlogers suisses à l'assaut de l'e-commerce et des réseaux sociaux

Hong Kong, le premier marché d'exportation a cédé du terrain (-3,5%), de même que les Etats-Unis (-3,0%), deuxième marché. En revanche, la Chine continentale, troisième marché le plus important, a bondi de 17,3%, poursuivant sur la tendance haussière des derniers mois.

Le Royaume-Uni a affiché une diminution de 2,0%. Toujours bien orienté, le Japon (+2,4%) a toutefois vu sa croissance nettement ralentir au cours des quatre derniers mois. Quant à Singapour (-49,4%), il a subi un effet de base très défavorable lié à des ventes exceptionnelles en septembre 2017, énumère la FH.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."