Bilan

Les chiffres d'affaires de TF1 et M6 reculent

Les deux groupes télévisuels français ont publié des résultats en baisse pour 2012, pénalisés par un marché publicitaire morose et un environnement dégradé.
Comparés à 2011, les revenus consolidés du groupe M6 sont ressortis en repli de 2,4% à 1,386 milliard d'euros (1,7 milliard de francs), pénalisés notamment par la baisse des recettes publicitaires générées par la chaîne vedette M6 (-4,3%), en dépit d'une progression de l'audience.



Le résultat opérationnel courant consolidé a reculé de 10,8% à 218,5 millions d'euros et le résultat net affiche une baisse de 6,3% à 140,2 millions d'euros. Le groupe M6 n'a pas communiqué de prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2013.



Le groupe TF1 quant à lui anticipe une baisse de 3% de son chiffre d'affaires consolidé pour l'exercice 2013, en raison du «contexte économique profondément perturbé», après avoir publié pour 2012 un bénéfice net en fort repli (-25,6%) et un chiffre d'affaires stable.



Au 31 décembre, le bénéfice net (part du groupe) s'est établi à 136 millions d'euros (168 millions de francs) et le chiffre d'affaires à 2,62 milliards d'euros, deux résultats légèrement supérieurs aux attentes.

Sur l'ensemble de l'exercice le résultat opérationnel courant du groupe affiche un repli de près de 9% à 258,1 millions d'euros.

Pour 2013, le groupe prévient dans un communiqué qu'il «retient une hypothèse d'évolution de son chiffre d'affaires consolidé de -3%».

Economies chez TF1

En conséquence, TF1 a décidé «d'accélérer l'exécution de la phase 2» de son plan d'économies, en prévoyant que le coût de grille du vaisseau amiral TF1 ne devrait pas dépasser 900 millions d'euros en 2013, explique-t-il.



En novembre, son patron Nonce Paolini avait annoncé une nouvelle restructuration visant à réaliser 85 millions d'euros d'économies d'ici 2014, à l'occasion de la publication de résultats pour le troisième trimestre en déficit.

Ce nouveau plan d'économies porte sur la réduction des frais généraux, l'amélioration de la productivité et l'optimisation du coût des grilles de programmes du groupe.



Sur la période 2007-2011, la première chaîne française était déjà parvenue à abaisser ses coûts de structure de 155 millions d'euros, des économies auxquelles s'ajouteront ces 85 millions.

Limite d'âge

Le groupe précise par ailleurs que son conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale des actionnaires convoquée le 18 avril de distribuer un dividende de 0,55 euros par action correspondant à un rendement de 6,2% sur la base du cours de TF1.



Les administrateurs de la filiale médias du conglomérat Bouygues se sont réunis mardi pour approuver également une modification des statuts qui avait été avalisée par Martin Bouygues. Elle vise à permettre la reconduction, l'an prochain, de Nonce Paolini à la tête de la chaîne pour une période de 3 ans.



Le PDG de TF1, né le 1er avril 1949, atteindra en effet la limite d'âge de 65 ans le 1er avril 2014.

Sa reconduction, de 2014 à 2017, au poste qu'il occupe depuis 2008, devra être ensuite entérinée par l'assemblée générale des actionnaires, en avril.
François-Xavier Lanfray

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."