Bilan

Les CFF vont débuter un premier chantier pour la gare de Lausanne

Les CFF, qui prévoient un doublement de voyageurs entre Lausanne et Genève, vont débuter lundi le premier chantier d'agrandissement de la gare de Lausanne.

Les travaux préparatoires pour ce nouvel enclenchement débuteront le 20 juin. Les travaux souterrains, dont le creusement de la galerie et des puits d'accès s'étendront de l'été 2016 à l'automne 2017.

Crédits: Keystone

La construction du nouvel enclenchement de Lausanne va débuter lundi, préalable indispensable à l'agrandissement de la gare. Les CFF s'attendent à un doublement des voyageurs d'ici 2030 entre Lausanne et Genève.

Ce poste d'enclenchement est un bâtiment technique, sans personnel. Il abrite les installations de commande des aiguillages et des signaux de la gare. "C'est un élément-clé pour permettre l'augmentation des trains qui passent par le nœud ferroviaire Lausanne-Renens", a dit jeudi la conseillère d'Etat Nuria Gorrite.

Les travaux ne seront pas aussi spectaculaires que ceux du saut-de-mouton, prévus du côté de Renens. Ils sont néanmoins "stratégiques": "Ils vont doter la gare d'un véritable cerveau du rail", a expliqué la cheffe du Département des infrastructures.

Ce bâtiment s'érigera le long des voies CFF, à l'est de la gare. Depuis un poste de direction, situé à l'avenue de la gare, il permettra une gestion des trains plus intelligente: le distancement entre les convois diminuera de moitié et ils pourront circuler dans les deux sens. Les travaux devraient coûter 89 millions de francs.

Installation désuète

L'installation actuelle, de type électro-mécanique, date de 1963. "C'est une technologie désuète qui fleure bon l'Exposition nationale", a lancé Mme Gorrite.

Plusieurs centaines de kilomètres de câbles seront nécessaires pour acheminer les informations dans ce centre de gestion informatisé, a expliqué François Lambelet, chef de projet. Pour faire circuler ces informations de part et d'autre de la gare, un ouvrage "peu commun" verra le jour: un tunnel à câbles.

Une galerie souterraine de trois mètres de diamètre et 620 mètres de long sera creusée à 25 mètres de profondeur. "Elle passera sous les métros, dans la molasse", a expliqué le chef de projet. Elle abritera aussi la ligne à haute tension qui passe actuellement au-dessus de la marquise de la gare.

Les travaux préparatoires pour ce nouvel enclenchement débuteront le 20 juin. Les travaux souterrains, dont le creusement de la galerie et des puits d'accès s'étendront de l'été 2016 à l'automne 2017. Il faudra ensuite deux ans pour équiper la galerie et construire le bâtiment, dont la mise en service est prévue pour fin 2019.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."