Bilan

Les groupes industriels américains boudent Genève

Sur la base des relevés annuels d'Amcham, 16 entreprises américaines installées dans le canton auraient perdu 10,4% de leurs effectifs entre 2008 et 2018. Cette baisse a en priorité affecté les groupes industriels, plutôt que les entreprises du luxe.

Les Pays-Bas et l'Irlande s'avèrent de redoutables concurrents, au vu des installations d'Uber, Tesla et Netflix au royaume batave et de celles d'Airbnb, LinkedIn et Twitter chez les Celtes.

Crédits: Keystone

La Chambre de commerce suisse-américaine (Amcham) a observé un net recul du nombre d'employés de sociétés américaines dans le Canton de Genève entre 2008 et 2018. Cette baisse d'attractivité est à mettre au compte de "nouvelles incertitudes liées à la vie politique helvétique" ainsi que de la concurrence internationale, selon les propos du directeur général Martin Naville recueillis par la Tribune de Genève dans son édition de lundi.

Sur la base des relevés annuels d'Amcham, 16 entreprises américaines installées dans le canton auraient perdu 10,4% de leurs effectifs entre 2008 et 2018. Cette baisse a en priorité affecté les groupes industriels, plutôt que les entreprises du luxe.

Le fabricant américain de produits ménagers et d'hygiène Procter and Gamble (P&G) employait ainsi 1800 personnes en 2018, soit mille de moins que dix ans auparavant. Autre grand pourvoyeur d'emplois du canton, le fabricant de produits chimiques DuPont de Nemours n'occupait plus l'année dernière que 450 personnes contre 750 en 2008, selon le quotidien genevois.

Les sources d'inquiétudes pour les investisseurs

"De nombreuses entreprises américaines hésitent à s'établir en Suisse et à Genève en particulier", a expliqué M. Naville à la Tribune de Genève. Ce dernier pointe du doigt les deux initiatives "pour des entreprises responsables" et "pour une immigration modérée" ayant abouties, source d'inquiétudes pour les investisseurs.

Les Pays-Bas et l'Irlande s'avèrent de redoutables concurrents, au vu des installations d'Uber, Tesla et Netflix au royaume batave et de celles d'Airbnb, LinkedIn et Twitter chez les Celtes, a souligné Martin Naville. De fait, "aucune nouvelle compagnie américaine d'une certaine envergure ne s'est dernièrement installée sur les bords du Rhône."

La Tribune de Genève a malgré tout relevé la montée en puissance du laboratoire Covance qui a recruté plus de 320 collaborateurs entre 2008 et 2018. La branche du luxe maintient également une forte présence. Le spécialiste de produits cosmétiques Coty comptait ainsi 600 employés l'année dernière contre 167 il y a dix ans, avant sa reprise de certaines activités de P&G. De la même façon, Elizabeth Arden faisait travailler 40 de plus qu'en 2008.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."