Bilan

Les employés de Migros réclament une augmentation de salaire

Après avoir travaillé dur pendant la pandémie, les employés de Migros ont droit à une augmentation de salaire et une convention collective de travail (CCT) pour tout le personnel. C'est ce qu'ils ont demandé mercredi lors d'une journée d'action soutenue par le syndicat Unia.

Les salaires progressent moins qu'ailleurs, le travail est toujours plus stressant et toujours moins de personnes sont protégées par la convention collective de Migros.

Crédits: Keystone

Migros a récolté les fruits du travail accompli par son personnel durant la pandémie: en 2020, son bénéfice a nettement progressé, note le syndicat. En plus, les employés ont accompli cet exploit avec toujours moins d'effectifs. L'an dernier, quelque 1500 postes ont en effet été supprimés dans les coopératives.


Pourtant, les salaires progressent moins qu'ailleurs, le travail est toujours plus stressant et toujours moins de personnes sont protégées par la convention collective de Migros. La "prime Covid" accordée ne correspond en outre ni aux efforts déployés par le personnel ni au chiffre d'affaires enregistré par Migros.

Outre de meilleurs salaires et une CCT "de qualité" pour tous, Unia réclame aussi 100% du salaire en cas de RHT, ainsi que l'arrêt de l'externalisation des services et des licenciements.

A l'occasion de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, Unia était présente mercredi dans environ 50 filiales Migros dans toute la Suisse. Elle a distribué des crèmes pour les mains au personnel avec le slogan: "Nous voulons plus que des améliorations cosmétiques!", et invité les clients à se solidariser en ligne avec les revendications des employés.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."