Bilan

L’Ecole Eden offre une pédagogie différente

La directrice Magali Wahl veut armer les écoliers face à un monde en mutation.

Crédits: Dr

Mère de cinq enfants, dyslexique et dysorthographique, rien ne prédestinait Magali Wahl à créer une école. Et pourtant, grâce à sa détermination et à sa vision novatrice de l’éducation en regard du système scolaire traditionnel, cette Genevoise d’adoption a fondé l’Ecole Eden à Veyrier (GE) il y a quatorze ans.

Elle a transformé une ancienne ferme en école bilingue où 85 écoliers de 3 à 12 ans et 22 enseignants évoluent dans un environnement bucolique. «Le monde est en mutation et l’éducation doit prendre acte de cette révolution, annonce Magali Wahl. Je me suis entourée d’une équipe pédagogique passionnée. Les enseignants suivent des formations pour s’outiller de différentes méthodes (pédagogie de projet, classe inversée, Montessori, etc.). Ils intègrent dans leur enseignement les dernières découvertes en sciences de l’apprentissage, ce qui permet aux enfants de développer une multitude de compétences académiques et personnelles.»

Les cours de pleine conscience font aussi partie intégrante du programme scolaire. «Cette pratique, qui aide les enfants à mieux comprendre leurs mécanismes émotionnels, permet de développer les capacités d’attention et de concentration, de mieux gérer le stress et favorise ainsi les apprentissages», ajoute-t-elle.

Pensée créative

«Certains de nos élèves exerceront des métiers qui n’existent pas encore aujourd’hui. Ils devront s’adapter, accepter le changement et apprendre à collaborer davantage. Notre école cherche à les préparer le mieux possible au monde de demain tout en gardant un niveau académique très élevé», précise Magali Wahl. À côté des disciplines traditionnelles (langues, maths, sciences…), l’école propose des compétences qui sont de l’ordre de la pensée créative ou de la collaboration.

C’est aussi une école où il n’y a pas de devoirs. «Les enfants ont déjà passé la journée à apprendre. Cela ne sert à rien de leur rajouter des leçons si ce n’est pour rassurer les parents, dit-elle. Les parents nous choisissent pour la qualité de notre pédagogie et la diversité des outils que nous proposons», explique Magali Wahl. Et face aux frais d’écolage (22 900 francs annuels), l’établissement se fait un point d’honneur d’accueillir 25% de boursiers.

Bloch Ghislaine NB
Ghislaine Bloch

Journaliste

Lui écrire

Ghislaine Bloch a découvert le monde de la vidéo et du reportage dès son adolescence. Après l'obtention d'un master à la Faculté des Hautes Etudes Commerciales de l'Université de Lausanne, elle démarre sa carrière à L'Agefi où elle effectue son stage de journaliste. Puis elle rejoint le quotidien Le Temps en 2004 où elle se spécialise dans les sujets liés aux start-up, à l'innovation, aux PME et à la technologie. Des thématiques qu'elle continue de traiter chez Bilan depuis 2019.

Du même auteur:

ADC Therapeutics va entrer en Bourse
Andrea Pfeifer: AC Immune «mise surtout sur la prévention face à Alzheimer»

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."