Bilan

Leclanché doit se refinancer pour "stabiliser son bilan"

Leclanché convoque une assemblée générale extraordinaire pour le 11 décembre afin de décider d'un refinancement. L'actionnaire principal Fefam propose une augmentation de capital.

Leclanché annonce par ailleurs le départ de Jim Atack de la présidence du conseil d'administration. David Anthony Ishag doit lui succéder.

Crédits: keystone

Leclanché convoque une assemblée générale extraordinaire pour le 11 décembre à Yverdon afin de décider d'un refinancement. La mesure est "nécessaire pour réduire le risque de liquidation involontaire de la société (par exemple via une faillite ou autre) ainsi que pour "stabiliser le bilan", annonce lundi l'entreprise vaudoise dans un communiqué.

>> À lire aussi: Leclanché fournira le réseau britannique de stations de chargement

L'actionnaire principal Fefam propose de convertir 54,7 millions de francs de dette en actions, via une augmentation de capital, précise le fournisseur vaudois de solutions de stockage d'énergie. Le but est d'améliorer la situation financière de l'entreprise et d'apporter davantage de flexibilité pour le financement et la levée de capitaux à l'avenir.
Leclanché annonce par ailleurs le départ de Jim Atack de la présidence du conseil d'administration, après cinq années passées à ce poste, au terme de l'assemblée. David Anthony Ishag, directeur général (CEO) de Golden Partner, conseiller de Fefam et citoyen britannique, doit lui succéder.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."