Bilan

Le renouveau des magasins de village et de quartier

Les chaînes Volg et Spar enregistrent une hausse régulière de leurs ventes dans le commerce alimentaire de proximité. Migros s’y est aussi développée avec un nouveau concept.

Les ventes ne cessent de progresser dans les petits magasins.

Crédits: keystone

Malgré la hausse des achats alimentaires sur la Toile, les magasins de quartier et de village connaissent un regain d’activités. C’est ce qui ressort de la dernière étude du Credit Suisse intitulée Retail Outlook 2015. Ainsi, les enseignes Volg et Spar ont enregistré à la fois une hausse de leur chiffre d’affaires entre 2007 et 2013, respectivement de 10% et de 13%, et une progression de leur nombre de sites (+11% pour le premier et +19% pour le second). Avec la reprise des magasins Pam et Proxi, Volg a connu une forte croissance en Suisse romande. Et, la semaine dernière, Spar a communiqué que ses 181 petits supermarchés ont atteint un nouveau record en 2014 avec une augmentation des ventes de 2,9% à 606 millions de francs.

De son côté, Migros n’est pas en reste. Le géant a continué de miser sur son concept Voi Migros Partner qui compte désormais 30 magasins (uniquement en Suisse alémanique). Il comprend «sous le même toit un kiosque, une poste, chaque heure des produits frais du boulanger, sans oublier un coin café.» Le géant orange a aussi poursuivi son développement avec l’expansion de ses petits supermarchés traditionnels dans les régions à forte poussée démographique.

Ce commerce de proximité complète le dispositif des grandes surfaces et le convenience food dans les stations-services et les gares. Selon les économistes du CS, «aux emplacements bien situés, le concept des magasins de village – de petites surfaces proposant les produits du quotidien – devrait bien fonctionner, du fait de la proximité du domicile des clients notamment». Aucun des acteurs présents dans l’alimentation ne prévoit d’ailleurs de réduire sa surface dans cette niche d’activités. Au contraire, estiment les auteurs de l’étude, «ces derniers sont toujours à la recherche de «taches blanches» dans leur réseau de points de vente, car 76% projette une poursuite de leur expansion.»

Ce développement n’empêche pas ces mêmes distributeurs de miser également sur le commerce en ligne. Le CS est convaincu que Volg et Spar notamment possèdent un certain potentiel pour jouer un rôle dans ce domaine. Dans le secteur alimentaire pris globalement, la banque «anticipe un doublement de la part du chiffre d’affaires réalisé en ligne, d’environ 1,6% aujourd’hui à près de 3,5% en 2020».

 

 

 

 

 

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix BZ du journalisme local 1991, Prix Jean Dumur 1998, AgroPrix 2005 et 2019.

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."