Bilan

Le personnel de Schindler demande 40 millions pour les pré-retraites

Les employés de Schindler se mobilisent contre la suppression annoncée de 120 emplois sur le site d'Ebikon (LU).

Les employés demandent 40 millions de francs à Schindler afin de financer au moins 120 départs en pré-retraite et ainsi éviter des licenciements.

Crédits: Keystone

Les employés de Schindler se mobilisent contre la suppression annoncée de 120 emplois sur le site d'Ebikon (LU). Ils demandent 40 millions de francs au fabricant lucernois d'ascenseurs et escaliers mécaniques, afin de financer au moins 120 départs en pré-retraite et ainsi éviter des licenciements.

Réuni mardi à Ebikon, le personnel a transmis ses exigences à la direction, indiquent dans un communiqué commun les syndicats Syna et Unia, ainsi que la commission du personnel de Schindler. Les employés demandent notamment au groupe lucernois de totalement renoncer à des licenciements.

Ils réclament également une possibilité de retraite anticipée à partir de 58 ans pour l'ensemble des employés du site, afin d'éviter que les personnes les plus âgées touchées par le plan de restructuration ne soient frappées par le chômage. Cette solution permettrait de libérer des places pour les employés plus jeunes concernés, dans d'autres divisions épargnées par la mesure.

Les syndicats et représentants du personnel souhaitent par ailleurs une garantie d'emploi pour les 80 personnes qui seront toujours employées à Ebikon. Enfin, pour respecter un principe de symétrie, tout versement de dividende doit être exclu.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."