Bilan

Le groupe Volkswagen va réduire son taux d'investissement d'ici à 2020

Le groupe Volkswagen va réduire son taux d'investissement et son taux de dépenses de développement tous les ans et jusqu'en 2020 pour atteindre environ 6%.

Le "dieselgate" et ses répercussions financières importantes ont changé la donne.

Crédits: AFP

Le groupe Volkswagen, toujours marqué par le "dieselgate", a annoncé vendredi vouloir réduire la part de son chiffre d'affaires consacrée aux investissements d'ici à 2020, tout en concentrant ses dépenses sur l'électrique et la voiture connectée.

Le numéro un européen de l'automobile, propriétaire de douze marques dont Volkswagen, Audi, Seat, Porsche et Lamborghini, va réduire son "taux d'investissement et son taux de dépenses de développement dans les années qui viennent à un niveau compétitif", indique l'entreprise dans un communiqué à l'issue d'une réunion de son conseil de surveillance.

Ces deux chiffres clés "baisseront chacun tous les ans et jusqu'en 2020 pour atteindre environ 6%", précise Volkswagen. En 2015, le taux d'investissement dans la division automobile du groupe était de 6,9%.

Avant l'éclatement du scandale des moteurs diesel truqués en septembre 2015, Volkswagen avait pour habitude de présenter chaque année une actualisation chiffrée de son plan de financement sur cinq ans et était l'une des entreprises investissant le plus au monde.

Le "dieselgate" et ses répercussions financières importantes ont changé la donne. Fin 2015, le groupe avait déjà annoncé réduire ses investissements pour 2016 à 12 milliards d'euros, soit 1 milliard d'euros de moins que la moyenne des années passées. Cette fois, il ne donne aucun chiffre en valeur absolue.

Volkswagen veut en outre investir "avec davantage de discernement et établi(r) des priorités claires", déclare son patron Matthias Müller, cité dans le communiqué. Les investissements, dont une grande partie iront vers les usines allemandes, serviront en particulier au développement de la voiture électrique, de la connectivité des véhicules et des services à la mobilité.

Ce sont les axes de la stratégie adoptée à l'été par l'entreprise en réaction au scandale du diesel et aux défis attendus pour l'ensemble du secteur automobile. D'ici à 2025, Volkswagen veut notamment commercialiser plus de 30 véhicules tout électrique, ce qui nécessite des investissements importants.

Conformément à cette stratégie à horizon 2025 et pour regagner en rentabilité, la marque Volkswagen a présenté dans la matinée une réorganisation en profondeur. Elle prévoit la suppression d'environ 30.000 postes dans les années qui viennent et 3,7 millions d'euros d'économies annuelles d'ici à 2020.

Le "dieselgate" a contraint le mastodonte allemand à mettre de côté 18 milliards d'euros pour faire face aux ennuis judiciaires et à renoncer à certaines activités, par exemple dans le sport automobile.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."