Bilan

Le groupe hôtelier La Réserve rêve de Londres et New York

Nouveau CEO du groupe hôtelier, Didier Le Calvez cherche des opportunités pour développer des appartements-hôtels dans de grandes capitales internationales.

Didier Le Calvez a pris la tête des hôtels La Réserve en mai dernier.

Crédits: Guilaume Mégevand

L’arrivée de Didier Le Calvez en mai dernier à la tête des hôtels La Réserve marque une volonté du groupe fondé par Michel Reybier de se développer à l’international. «Nous aimerions décliner le concept des appartements-hôtels dans les destinations clés telles que Londres ou New York», indique le nouveau CEO. Ainsi, Michel Reybier Hospitality est à la recherche d’opportunités pour ouvrir d’autres établissements ultra haut de gamme ailleurs qu’à Genève, Paris et Ramatuelle où ils sont déjà présents. 

Avec plus de quarante années d’expérience dans l’univers de l’hôtellerie de luxe, dont plus de vingt ans passés en Asie et en Amérique du Nord, le Français Didier Le Calvez compte dix-huit années au sein du groupe Four Seasons. Il a notamment orchestré la réouverture du Four Seasons George V Paris en 1999. Il a ensuite œuvré pour le repositionnement du Bristol Paris pendant six ans. Didier Le Calvez peut se targuer d’avoir deux établissements qui ont, à tour de rôle, remporté les titres de meilleurs hôtels de Paris, d’Europe et du monde par différentes publications spécialisées.

Inaugurée en janvier 2015, La Réserve Paris vient aussi d’être élu «meilleur hôtel en Europe» et «meilleur service d’hôtel» par le Prix Villégiature. Situé entre l’Elysée et le Grand Palais, le boutique-hôtel, ancienne propriété de Pierre Cardin, compte 40 chambres d’au minimum 40 m2, dont 26 suites, pour des prix variant entre 1000 et 10 000 euros la nuit. L’établissement emploie 120 collaborateurs, l’un des ratios employés-clients les plus élevés du monde. Ces appartements parisiens transformés en chambres ont toutes un service majordome. La taille de l’établissement permet d’offrir un service de type club privé, selon son directeur qui affirme avoir beaucoup de clientèle suisse.

Qu’en est-il de la concurrence dans la capitale française? «Nous travaillons avec beaucoup d’agences de voyages qui ont un pouvoir de recommandation, indique Didier Le Calvez. Des agences avec qui je travaille depuis plus de trente ans.» En revanche, même s’il attache énormément d’importance aux réseaux sociaux et à l’e-réputation – il valide personnellement toutes les réponses aux remarques sur TripAdvisor – le Français ne souhaite pas être présent sur les sites de réservation en ligne. Le marché reste toutefois assez incertain selon le nouveau CEO. «Nous pouvons tirer notre épingle du jeu grâce à notre taille. C’est beaucoup plus facile de remplir un hôtel de 40 chambres aujourd’hui qu’un établissement de 400. Nous sommes un boutique-hôtel avec les finitions d’un Ritz.» 

Le plein d’étoiles

Quant à La Réserve à Genève, il subit également une rénovation complète depuis l’an dernier. 50% des chambres ont déjà été rafraîchies, tout comme les deux restaurants supervisés dorénavant par la nouvelle cheffe exécutive Virginie Basselot. Quant au restaurant chinois Tsé Fung, il est dirigé depuis dix-huit mois par le chef Frank Xu qui vient tout juste d’être récompensé par une étoile au guide Michelin. Tous les établissements La Réserve possèdent désormais un restaurant étoilé, Le Gabriel à Paris (deux étoiles), La Voile à Ramatuelle et le Tsé Fung à Genève (seul restaurant chinois étoilé en Suisse).

Le portefeuille d’activités dirigées par Michel Reybier est regroupé au travers de trois univers: l’Hôtellerie avec La Réserve, mais aussi les hôtels Victoria-Jungfrau Collection, quatre adresses hôtelières suisses historiques. Et puis les vignobles, rassemblés autour des domaines Cos d’Estournel (bordeaux), Tokaj Hétszőlő et du champagne éponyme ainsi que la santé, au travers de Genolier Swiss Medical Network et la marque anti-aging Nescens. L’entrepreneur français est aussi actionnaire de la chaîne d’hôtels Mama Shelter. 

Chantal Mathez

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."