Bilan

Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

L’équipe en charge des recrutements a mis en place un «Virtual Career Fair» sur le Web afin de mieux séduire la génération Y.

Procter & Gamble collectionne les récompenses. Il n’empêche, le directeur des ressources humaines, Marc Forgas, ne cachait pas sa joie lorsqu’il s’est vu remettre le 11 mai dernier le trophée du Prix de l’innovation RH 2011 des mains du président du cours romand pour les questions du personnel (CRQP), Serge Mimouni. Cette fois-là, la récompense n’a rien à voir avec les salles de repos pour les  femmes enceintes que le géant américain a fait aménager ou son engagement massif en matière de responsabilité sociale. Le jury du Prix de l’innovation RH 2011 a été séduit par le Virtual Career Fair, un forum de carrière en ligne qui a été mis sur pied en février 2010 par l’équipe «Talent Supply» de P & G qui recrute chaque année environ 200 collaborateurs. La grande particularité de cette multinationale est de ne jamais engager des salariés provenant d’autres entreprises. Elle se focalise sur les jeunes diplômés sans expérience professionnelle pour les former ensuite à l’interne. Un principe qui explique pourquoi Procter consacre 10% de la masse salariale à la formation. Le directeur des ressources humaines en est d’ailleurs un bon exemple puisqu’il est sorti d’une haute école avec un titre d’ingénieur avant de se spécialiser dans les RH. Même principe avec Frédérique Reeb-Landry, directrice du site de Genève, venue chez P & G après un doctorat en pharmacie.

Pour gagner le Prix de l’innovation du CRQP, il fallait remplir une série de critères: aspect novateur du concept, contribution au développement et à la valorisation du personnel, performance accrue que la mise en œuvre du concept a amenée à l’organisation, projet durable, socialement responsable. Tel était le cas du canevas soumis par Procter & Gamble au jury. «Notre projet vise à attirer des jeunes talents à travers des forums de carrière en ligne, une nouvelle approche de recrutement qui nous semble adaptée à la nouvelle génération de candidats», résume Christine Schoenfeld, project manager RH en charge du Virtual Career Fair.

En février 2010, P & G a lancé depuis Genève son premier projet pilote à travers toute l’Europe de l’Ouest. «L’objectif principal était de créer un buzz et d’augmenter la visibilité de P & G dans la région auprès de recrues potentielles.» Après avoir évalué le succès du forum pilote, la multinationale a organisé un second forum en octobre 2010. Ce dernier a remporté un vif succès avec 882 participants du côté des étudiants et 230 collaborateurs de P & G connectés pour chatter et répondre aux questions. Le forum a généré plus de 300 postulations. «Nous avons été sensibles au fait que ce projet a été initié et développé par le site suisse qui pourra être transféré par la suite auprès des autres implantations de la multinationale», observe Serge Mimouni, président du CRQP. A ce propos, Marc Forgas a indiqué qu’il entendait faire du siège genevois «le flagship où voudront venir travailler les employés actifs ailleurs». Il a été également relevé que l’équipe RH ambitionne d’apporter quelque chose de nouveau tous les trois mois.

 

Marc Forgas «Nous ferons du siège genevois le flagship où voudront venir travailler les employés actifs ailleurs.»

 

Visite du Geneva Business Center

A l’issue de la remise du prix, les membres du jury ont été conviés à une visite du Geneva Business Center de P & G, situé au Petit-Lancy. Ce fut l’occasion de découvrir ou de redécouvrir certaines particularités propres à la multinationale: au rez-de-chaussée, la salle de repos pour les femmes enceintes, au rez inférieur l’espace de méditation, les «sleeping pods» (des sortes de bulles relaxantes) ou encore le IAMS-Eucanuba, un lieu où les collaborateurs peuvent emmener leur chien. Et à l’extérieur, le personnel dispose d’un magasin d’entreprise et d’un supermarché Daily. Des équipements qui n’ont rien de superflu, puisque ce sont plus de 3200 employés qui s’activent dans l’un ou l’autre des deux bâtiments.

Les deux autres finalistes

La Banque Cantonale Vaudoise s’est placée juste derrière Procter & Gamble avec un projet axé sur les valeurs d’entreprise qu’elle veut promouvoir à l’interne et à l’externe. Après avoir travaillé à définir ces valeurs, l’établissement financier a ensuite recherché la méthode la plus adéquate et la plus efficace pour faciliter l’intégration de ces comportements dans la pratique professionnelle de ses collaborateurs. Pour y parvenir, elle a choisi une formation par une pratique théâtrale, personnalisée et adaptée à la particularité du sujet. Les 2000 collaborateurs sont tous passés par ces ateliers animés par des comédiens formateurs du Théâtre à la Carte. «Le but est de forcer le trait d’anecdotes réelles et de simuler des cas extrêmes. Cette sensibilisation capte l’attention et facilite la prise de conscience bien plus qu’un exposé traditionnel», raconte Eric Muller, directeur des RH de la BCV. A fin 2010, l’institut d’analyse mandaté pour mesurer annuellement le niveau d’engagement des collaborateurs au travers d’un sondage interne a constaté une très nette progression sur les dimensions relatives aux valeurs d’entreprise.

Enfin, au 3e rang, on trouve une PME: Faircom Group, fondée à Carouge en 1997. Elle comprend 85 collaborateurs répartis dans 12 agences situées dans 6 pays. Cette société crée des campagnes publicitaires, tout en s’appuyant sur un réseau de 500 prestataires. Parmi ses principaux clients: La Redoute, Fnac Suisse, Visilab, le CICR, Médecins sans frontières Belgique. Elle avait soumis un programme comprenant deux innovations: «Vis mon job» et «Vis mon agence». Il s’agit de proposer aux collaborateurs de découvrir, pendant une durée déterminée, le quotidien d’un collègue qui exerce un autre métier dans son agence ou bien le même métier mais dans une autre succursale du groupe. «Cela représente une étape intéressante pour les personnes qui souhaitent évoluer au sein du groupe, notamment via une expérience dans une autre agence», analyse Charlotte Gallard, directrice RH de Faircom. Parmi les autres avantages relevés: une communication interservices accrue, davantage de collaborations interagences, une meilleure connaissance des métiers des autres et un développement de compétences.

 

Le jury

Le jury, présidé par Serge Mimouni (président du CRQP et DRH de l’Hospice général de Genève), était composé de Lauraine Ebener (DRH aux Transports publics de la région lausannoise), Perry Fleury (responsable RH des Retraites Populaires), Jean-Marc Mommer (DRH de Firmenich), Jean-Charles Bruttomesso (DRH Migros Genève), Eric Gerini (directeur général de Pemsa Human Resources), Eric Davoine (professeur à l’Université de Fribourg) et Serge Guertchakoff (journaliste à Bilan).

Crédit photo:Dr

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également responsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Quel sera le quotidien des futurs praticiens des RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."