Bilan

Le géant de la restauration Sodexo rachète le genevois Novae

Le géant français de la restauration collective Sodexo rachète le genevois Novae, né à l'aube des années 2000 et qui détient près de 20% du marché suisse. Le prix n'a pas été communiqué, mais Sodexo voulait à tout prix réussir son implantation dans la restauration collective en Suisse.

Maxime Ballanfat (ici à droite en 2014) a connu une trajectoire à succès dans le domaine de la restauration collective avec Novae.

Crédits: Keystone

L'encre est à peine sèche. Le contrat a été signé hier et le rachat de Novae Holding par Sodexo sera communiqué ce mercredi 31 octobre à 8h30. D'un côté, un géant mondial: Sodexo, «leader mondial des services de qualité de vie», qui a réalisé lors de son dernier exercice complet un chiffre d'affaires de 23,5 milliards de francs et qui emploie 427'000 collaborateurs partout sur la planète. De l'autre, un nain qui a réussi: Novae, numéro deux romand de la restauration collective avec un chiffre d'affaires 2017 de 130 millions de francs et environ 750 collaborateurs.

Lire aussi: Idées de business à lancer: restauration, e-commerce et mobilité

Le modèle Novae a subjugué le management de Sodexo qui souhaite absolument le répliquer et donc, n'entend absolument rien changer à ce qui a fait son succès en Suisse. A l'origine de ce succès: Maxime Ballanfat, un homme qui souhaitait sortir du secteur de la restauration après y avoir consacré 39 années de sa vie.

Sodexo avait tenté de s'implanter entre 2004 et 2006

Après avoir démarré à 16 ans derrière les fourneaux, il en a aujourd'hui 55 et souhaite démarrer une seconde vie tant qu'il a la santé. Cet ancien responsable opérationnel de Compass s'était mis à son compte en septembre 2003 en rachetant à Coop Restauration ses mandats.

C'est son envie de quitter au plus tard en 2020 qui a précipité la vente de Novae. Les administrateurs ont mandaté une banque qui a préparé un dossier, lequel a été présenté en priorité à Sodexo, qui était quasiment absent du marché suisse, après une tentative d'implantation ratée entre 2004 et 2006.

Lire aussi: Ces entrepreneurs qui se lancent dans la restauration

Le géant français a souhaité obtenir alors une exclusivité dans les négociations, lesquelles ont finalement abouti le 30 octobre. «Sodexo a très clairement acheté le modèle que nous avons su développer. Dès lors, ils n'ont aucune raison de le casser. Le nom Novae sera maintenu, de même que les équipes. Je vais simplement accompagner mon successeur pendant quelques mois», nous a confié Maxime Ballanfat.

Bien que le prix n'ait pas été communiqué, il semble que Sodexo ait payé le prix fort pour s'assurer d'emporter cette vente. Pas question, en effet, de voir passer une telle opportunité ! A l'heure actuelle, Sodexo est implanté en Suisse, essentiellement en Suisse alémanique, mais avec ses activités de facility management. Sodexo Suisse réalise un chiffre d'affaires de 33,4 millions de francs avec 400 employés au sein de 34 entreprises clientes.

SV Group, Compass, Newrest et les autres

Cette transaction intervient alors que Novae commençait à étudier la faisabilité d'un développement outre-Sarine, une stratégie qu'il aurait été compliqué de mener sans apport financier conséquent. L'an dernier, le marché romand de la restauration collective s'était élevé à 1,4 milliard de francs. Eldora reste le leader incontesté avec 336,7 millions de francs, dont 285 millions de francs pour la seule activité de restauration. Les autres acteurs ne communiquent pas leurs chiffres.

Outre Novae et ses 130 millions de francs, on estime le chiffre d'affaires du leader suisse, SV Group, à environ 45 millions de francs en Suisse romande (et environ 400 millions à l'échelle nationale). Compass indique gérer 230 restaurants et emploie 1700 personnes dans notre pays, ce qui indique un chiffre d'affaires d'environ 250 millions de francs, sans que l'on connaisse la proportion de la Suisse romande. Mais Compass est très vraisemblablement le n°3 en Suisse romande à l'heure actuelle. C'est sans doute l'acteur qui pourrait être le plus menacé par la probable montée en puissance de Novae en Suisse. Enfin, citons encore Newrest (qui ne cesse de gagner des parts de marché), l'alémanique ZFV et Migros.

Lire aussi: Migros Genève modernise son concept de restauration

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également responsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."