Bilan

Le bénéfice net de Schindler chute de 36,6% en 2013

Le fabriquant lucernois d'escaliers roulants et d'ascenseurs annonce pour 2013 un bénéfice net en baisse de plus d'un tiers à 463 millions de francs. Le chiffre d'affaires a quant à lui augmenté de 6,7% à 8,8 milliards de francs.

Le groupe a investi en construisant de nouvelles usines, notamment dans des pays émergents comme la Chine et l'Inde.

Crédits: DR

Le groupe Schindler a vu en 2013 son bénéfice net chuter de plus d'un tiers (36,6%) à 463 mio CHF, grevé par un amortissement de 219 mio CHF en lien avec une participation dans Hyundai Elevator. Le chiffre d'affaires a augmenté de 6,7% (+8,4% en monnaies locales) à 8,8 mrd CHF, a indiqué vendredi le fabricant d'ascenseurs. Un dividende inchangé de 2,20 CHF sera proposé. Schindler prévoit de renforcer sa présence en Chine, a indiqué devant la presse son directeur général Silvio Napoli.

Sans tenir compte de l'amortissement, le bénéfice net a reculé de 6,6% à 682 mio CHF. Quant au résultat opérationnel, il s'établit à 896 mio CHF, soit une baisse de 9,5% (-7,6% ML), pénalisé en partie par le franc fort et des investissements dans les pays émergents. La marge correspondante s'établit à 10,2% contre 12% l'année précédente. Les entrées de commandes ont par contre pris 5,5% (+7,2% ML) à 9,4 mrd CHF.

Si les ventes se révèlent supérieures aux estimations fixées à 8,7 mrd CHF par les analystes, les entrées de commandes et le résultat opérationnel déçoivent. Les spécialistes interrogés par AWP tablaient sur des entrées de commandes de 9,6 mrd CHF et un résultat opérationnel de 918 mio CHF.

Le groupe a relevé avoir amélioré ses entrées de commande, et ce "malgré le développement plus difficile des marchés européens", a-t-il précisé. La croissance des marchés chinois et indien a permis "le succès de la stratégie de croissance", a-t-il ajouté.

Quant aux ventes, la région qui a livré la croissance la plus élevée est la zone Asie/Pacifique, où se détachent la Chine et l'Inde. Dans cette zone, les ventes ont augmenté de 14% à 2,3 mrd CHF. La zone Amériques a apporté sa participation "satisfaisante" à la croissance des ventes: le chiffre d'affaires s'y établit à 2,5 mrd CHF, en hausse de 4%. Si l'Europe dans son ensemble a affiché une légère hausse des ventes (+4% à 3,9 mrd CHF), le volume est à nouveau en recul dans le Sud du continent.

INVESTISSEMENTS DANS LES PAYS ÉMERGENTS

Des coûts de restructuration à hauteur de 25 mio CHF ont été comptabilisés au cours du dernier trimestre 2013. En outre, le groupe a investi en construisant de nouvelles usines en Chine, en Inde, aux Etats-Unis et en Slovaquie. Cela a entraîné des coûts d'environ 30 mio CHF. Ces coûts seront moins élevés en 2014, a précisé l'ancien directeur général Jürgen Tinggren devant la presse. Des effets négatifs des taux de change ont représenté en 2013 18 mio CHF, a-t-il ajouté.

Schindler a créé plus de 3000 nouvelles places de travail: le fabricant d'ascenseurs emploie 48'169 personnes, soit 6,5% de plus qu'en 2012. En Suisse, le groupe a augmenté de 3,5% ses effectifs, qui s'établissaient fin 2013 à 4650 employés.

L'entreprise veut continuer son expansion sur les marchés émergents, de nouveaux investissements y seront dévolus. "Nous allons renforcer notre présence sur le marché chinois tant par notre couverture géographique que par notre offre de produits", a indiqué devant la presse Silvio Napoli, qui est entré en fonction en début d'année.

La Chine représente le marché le plus important à ses yeux. Schindler va y augmenter le nombre de ses sites, qui vont passer à plus de 100 d'ici 2016, contre 75 actuellement. Cette expansion aura des effets positifs, même si les investissements et le développement du réseau de production et de services pèsent actuellement sur les marges, a-t-il indiqué.

CROISSANCE DES VENTES ENTRE 6% ET 8% EN 2014

Schindler table pour l'exercice 2014 sur une hausse des ventes de l'ordre de 6 à 8% en monnaies locales, grâce au bon niveau du carnet de commandes. Celui-ci s'inscrivait fin 2013 à 7,7 mrd CHF, soit une hausse de 9% (13,8% en ML), dopé par les marchés asiatiques.

Un candidat sera proposé pour remplacer l'administrateur Lord Powell of Bayswater, qui se retire pour raison d'âge. Le conseil d'administration propose Jürgen Tinggren, l'ancien directeur général, pour le remplacer.

Les analystes ont relevé que Schindler a livré une performance inférieure à celle de la concurrence et évoquent des "résultats quelque peu décevants". Toutefois, Vontobel salue l'accélération de la croissance des ventes au dernier trimestre. Notenstein a relevé les investissements annoncés, qui "laissent supposer que 2014 ne conduira pas non plus à une hausse substantielle de la rentabilité". L'analyste d'UBS souligne que Schindler avait lui-même indiqué que 2013 et 2014 seraient des années de transition.

A 13h45, le bon de participation baissait nettement de 3% à 129,30 CHF, dans un SLI en hausse de 0,17%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."