Bilan

Le virus fait tanguer les ventes de voitures de GM et Fiat Chrysler

Les constructeurs automobiles General Motors (GM) et Fiat Chrysler (FCA US) ont annoncé mercredi une chute de leurs ventes de voitures neuves au premier trimestre, attribuant cette déconvenue au nouveau coronavirus qui paralyse l'activité économique depuis mars.

Fiat Chrysler a noté un effondrement des ventes en mars, après les annonces des mesures de confinement aux Etats-Unis.

Crédits: AFP

Les nouvelles immatriculations de GM ont baissé d'environ 7% par rapport à la même période l'an dernier, à 618.335, tandis que le recul était de 10,4% à 446.768 unités pour FCA US, d'après des communiqués distincts.

Dans les deux cas, la baisse est plus importante que prévu: le cabinet spécialisé Edmunds.com anticipait un recul de seulement 4,3% pour GM et de 7,1% pour FCA US.

«L'industrie a fait face à un déclin important en mars dû à l'épidémie de Covid-19», a expliqué GM, parlant de «temps incertains».

Fiat Chrysler, propriétaire des marques Jeep et RAM, souligne pour sa part avoir observé deux courbes.

Il y a d'abord eu une hausse solide des ventes en janvier et en février, soit une période au cours de laquelle très peu de cas de coronavirus s'étaient déclarés aux Etats-Unis, détaille le groupe.

Ensuite, un effondrement des ventes en mars, mois marqué par des annonces de mesures de confinement aux Etats-Unis pour endiguer la propagation du Covid-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus, qui a déjà fait des milliers de morts à travers le globe.

Ford, l'autre membre du «Big Three» de Detroit, doit publier son bilan trimestriel jeudi.

Les constructeurs étrangers présents aux Etats-Unis, comme Toyota, Nissan et Honda, devraient aussi donner eux aussi faire état de leurs chiffres de ventes pour les trois premiers mois de l'année.

Dans l'ensemble, le cabinet Edmunds.com table sur une chute de 11,8% sur un an des ventes de l'ensemble des acteurs du secteur présents aux Etats-Unis, à 3,55 millions d'unités, soit le premier trimestre le plus bas depuis 2012.

Les ventes du seul mois de mars devraient plonger de près de 36%.

Les chiffres officiels publiés par le cabinet Autodata devraient tomber jeudi.

«Le monde a été chamboulé et malheureusement l'industrie automobile n'est pas immunisée contre les dégâts économiques sans précédent causés par la pandémie», relève Jessica Caldwell, experte chez Edmunds.com.

La situation pour le secteur automobile, qui a connu des années de ventes record depuis 2014, va continuer à se dégrader dans les prochains mois.

Les constructeurs américains ont fermé leurs usines aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique. Or les stocks sont en train de diminuer. Fin mars, les inventaires de GM n'étaient que de 668.443 unités, en baisse de 18% comparé à il y a un an.

D'autant que les cortèges de licenciements et annonces de mesures de chômage technique, auxquels s'ajoutent les incertitudes sur un retour à la normale, sont de nature à dissuader les consommateurs à se rendre chez les concessionnaires.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."