Bilan

Le groupe immobilier Epic Suisse confirme vouloir entrer en Bourse

Epic Suisse, une société immobilière basée à Zurich fondée il y a 16 ans, a confirmé son projet de vouloir entrer à la Bourse suisse (IPO), selon un communiqué paru lundi. Pour ce faire le groupe zurichois compte lever près de 200 millions de francs par l'émission de nouvelles actions lors de l'IPO. La date de ce dernier dépendra des conditions du marché mais devrait avoir lieu dans les prochains mois.

Les fondateurs et principaux actionnaires, soit le groupe Alrov et la famille Greenbaum, ne vendront aucune action lors de l'IPO.

Crédits: Keystone

Le produit net de l'introduction en Bourse sera essentiellement utilisé pour financer de futures acquisitions, des projets de développement en cours ainsi que des investissements et des objectifs généraux de l'entreprise. Par ailleurs, le financement bancaire de la société et les prêts des actionnaires seront remboursés.

Les fondateurs et principaux actionnaires, soit le groupe Alrov et la famille Greenbaum, ne vendront aucune action lors de l'IPO. Ils resteront entièrement investis dans Epic et participeront au développement sur le long terme de la société, précise le communiqué.

Epic Suisse, qui entend profiter de l'IPO pour se faire connaître du public, laisse entrevoir une politique de dividende de 2,60 francs par action qui seront versés pour 2020 dès le démarrage de l'IPO. Par la suite, les actionnaires recevront plus de 80% du flux de trésorerie opérationnel.

Le portefeuille d'Epic Suisse, qui comprend 24 propriétés, est valorisé à 1,3 milliard de francs au 30 juin. Epic achète et loue principalement des immeubles de bureaux et de logistique ainsi que des centres commerciaux.

Le groupe est très présent en Suisse romande, avec des immeubles comme le Biopôle SV-A à Lausanne, le Campus Leman Morges, Le Lake Geneva Center à Morges, le Forum à Montreux ou le Lancy Office Center au Petit-Lancy.

Au 30 juin la valeur de marché du portefeuille était composée à hauteur de 43,6% par des commerces de détail (principalement axé sur l'alimentation), 37,9% de bureaux et à 8,7% d'espaces logistiques.

Au terme du premier semestre Epic a dégagé un revenu locatif de 27,3 millions de francs, ce qui correspond à un rendement locatif annualisé de 4,2% sur la valeur de marché du portefeuille total, y compris les propriétés en développement.

Avec l'incertitude générée par la crise pandémique, les introductions en Bourse en Suisse se font rares cette année. Seuls V-Zug et Ina Invest ont osé franchir le pas pour l'heure. Le fabricant d'appareils électroménagers et la société immobilière ont chacun été séparés de leurs sociétés mères.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."