Bilan

Le groupe Boas continue de prendre de l’envergure

Profitant de l’inauguration de leur nouvel hôtel, l’Atrium Airport Hotel, à Genève, le groupe Boas a annoncé la création de leur société, Swiss Evolife, proposant des appartements évolutifs.

L'AAH est situé a quelques minutes de l'aéroport de Cointrin.

Crédits: Nuno Acácio

L’offre hôtelière aux alentours de l’aéroport de Genève ne cesse de s’étoffer. Dernier en date: L’Atrium Airport Hotel (AAH) du groupe Boas. Un établissement 4 étoiles niché au cœur de l’Atrium Park dans la zone industrielle de Meyrin. Présenté à près de 400 convives ce soir et ouvert au public dès demain, l’AAH compte séduire la clientèle d’affaires genevoise avec son design contemporain.

Un hôtel qui prend de la hauteur

Crédits: Nuno Acácio

Avec des dimensions inhabituelles pour Genève, l’AAH propose un produit atypique. Le bâtiment tout en longueur, s’étend sur 300 mètres (l’équivalent de la Tour Eiffel), mais ne rogne pas pour autant sur la hauteur. Le hall d’accueil est orné d’une fresque de 26 mètres de haut qui couvre les six étages et est visible depuis les 163 chambres. «Trois lieux de restauration, disposant de 240 places assises et de mets allant de 6 à 70 francs pourront satisfaire nos clients, tout comme les entreprises de Meyrin», commente Gabriel Urban, directeur de l’AAH. Sachant que près de 1700 sociétés y sont domiciliées.

L’hôtel, dessiné par l’architecte Jean-Claude Portier, «s’intègre parfaitement avec le reste du parc, la zone industrielle et l’environnement ferroviaire puisque l’arrêt du Léman Express est juste derrière», affirme Bernard Russi, fondateur du groupe Boas. Totalement insonorisées, les chambres sont orientées soit vers le Jura, soit vers le Salève. De même pour les 1200 m² de salles de conférence. «Concernant l’emplacement de l’AAH, nous avons fait des études de marché qui constataient qu’il y avait une demande pour ce type de bien dans cette zone géographique. La réalité du terrain nous prouvera si nous avons eu raison ou pas», poursuit Bernard Russi.

Cibler le 3e et 4e âge avec Swiss Evolife

Crédits: Nuno Acácio

Ce deuxième coup de poker hôtelier en territoire genevois, six ans après l’ouverture du Lake Geneva Hotel, n’est pas la seule prise de risque du groupe Boas. Bernard Russi a annoncé avoir fondé une nouvelle société dans le domaine de la santé, nommée Swiss Evolife. Destinées à la prise en charge de manière évolutive de personnes plutôt âgées, plusieurs structures vont voir le jour en Suisse romande.

Dès le mois de mai, la construction d’un premier complexe Swiss Evolife démarrera à Chavannes-près-de-Renens (VD). Y sont prévus, 60 appartements évolutifs, un hôtel deux étoiles quasi automatisé et des logements étudiants. La livraison est planifiée pour dans deux ans avec un coût estimé à 50 millions de francs. Deux autres projets devraient également voir le jour du côté de Saint-Aubain (NE), au bord du lac, visant une clientèle plus haut de gamme et à Orbe (VD) avec 70 à 80 appartements évolutifs à terme.

D’autres cantons suscitent également l’intérêt du groupe Boas, tels que Fribourg ou Genève, mais rien n’est encore concret. «Nous avons pour but d’aboutir à un total de 1000 appartements évolutifs allant de 35 à 80 m² dans les dix prochaines années», conclut le CEO du groupe Boas, Bernard Russi.

Mullerjulieweb
Julie Müller

Journaliste

Lui écrire

Du Chili à la Corée du Sud, en passant par Neuchâtel pour effectuer ses deux ans de Master en journalisme, Julie Müller dépose à présent ses valises à Genève pour travailler auprès de Bilan. Quand cette férue de voyages ne parcourait pas le monde, elle se débrouillait pour dégoter des stages dans les rédactions de Suisse romande. Tribune de Genève, 24 Heures, L'Agefi, 20minutes ou encore Le Temps lui ont ainsi ouvert leurs portes. Formée à tous types de médias elle tente peu à peu de se spécialiser dans la presse écrite économique.

Du même auteur:

Malgré les turbulences, les agences de voyage gardent le cap
Bouche à oreille, le laissé pour compte du marketing

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."