Bilan

Le coronavirus a pesé sur les recettes et le bénéfice de la BCV

La crise du coronavirus a entraîné une baisse de l'activité commerciale pour la Banque cantonale vaudoise (BCV), ce qui s'est répercuté sur les revenus. L'établissement a constitué des provisions afin de se prémunir d'éventuels défauts d'entreprises clientes. Les résultats semestriels s'en ressentent, avec une nette baisse de la rentabilité et du bénéfice net.

Le bénéfice net s'est étiolé de 13% à 158 millions de francs.

Crédits: Keystone

Le produit d'exploitation de la BCV s'est contracté de 5% en rythme annuel à 477,1 millions de francs, indique jeudi la banque.

Principale source de revenus, les opérations d'intérêts ont dégagé un résultat net de 228,9 millions, en recul de 10%, plombé par des correctifs pour risque de défaillance clients. Apuré de cet effet, les recettes issues de l'activité d'intérêt accusent un recul de 4% à 241,8 millions.

Malgré l'augmentation des risques, le portefeuille crédits de l'unité banque d'entreprises demeure sain, assure la BCV.

Les revenus tirés des commissions se sont inscrits à 156,3 millions, en baisse de 3%. L'établissement cantonal a dû composer avec un repli de 2% des avoirs administrés à 95,9 milliards de francs. Les afflux nets d'argent ont atteint 862 millions de francs. Il ont permis de partiellement compenser le transfert de l'activité Swisscanto à la Banque cantonale de Zurich pour 1,1 milliard.

La forte volatilité sur les marchés financiers a entraîné une activité clientèle importante. Dans la gestion de fortune, les recettes et la rentabilité ont progressé. Le produit des opérations de négoce a bondi de 22% à 73 millions.

Objectifs rabotés


Parallèlement à ce recul global des recettes, la BCV a allégé ses charges de 1% à 252,9 millions. Le résultat opérationnel a néanmoins plongé de 14% à 179 millions. Dans son communiqué, l'établissement cantonal explique ce repli par le ralentissement de l'activité clientèle et par des provisions pour risques de crédit de 20 millions.

Le bénéfice net s'est étiolé de 13% à 158 millions de francs.

Ces résultats sont inférieurs aux prévisions des analystes du consensus AWP, à l'exception des charges, peu ou prou dans la cible. Les recettes étaient attendues à 487,3 millions, le résultat d'exploitation à 197,4 millions et le bénéfice net à 170 millions.

La BCV a octroyé plus de 6044 crédits Covid-19 pour un total supérieur à 700 millions, essentiellement à des PME vaudoises, explique-t-elle.

Les créances hypothécaires ont pris 1% sur six mois à 27,42 milliards de francs et les dépôts clientèle 2% à 33,72 milliards. La somme au bilan a atteint 50,27 milliards (+4%).

La direction s'attend à des résultats annuels dans la continuité du premier semestre, à condition que la situation économique et les marchés financiers ne se détériorent pas significativement en seconde partie d'année. Ces objectifs ont été revus à la baisse. Jusqu'ici, la BCV tablait à un résultat stable, mais en comparaison à 2019.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."