Bilan

L'ambassadeur chinois auprès de l'UE fustige la discrimination de Huawei

Le géant chinois des télécoms Huawei serait discriminé dans les projets mobiles 5G. C'est ce qu'affirme dans le Financial Times Zhang Ming, l'envoyé de Pékin auprès de l'Union européenne.

Des pays comme les Etats-Unis, l'Australie ou encore le Japon ont interdit à Huawei de bâtir un réseau 5G.

Crédits: DR

L'envoyé de Pékin auprès de l'UE s'est emporté contre la "discrimination" que subirait Huawei concernant des projets mobiles 5G, avertissant qu'elle pourrait avoir de "lourdes conséquences", dans un entretien lundi au Financial Times.

L'ambassadeur auprès de l'UE, Zhang Ming, a prévenu que toute tentative visant à réduire la participation de la technologie chinoise aux futurs projets européens pour les réseaux mobiles 5G haut débit aurait de "lourdes conséquences" sur la coopération économique et scientifique mondiale.

Soupçons d'espionnage

"Aujourd'hui, on ne ménage aucun effort pour inventer une histoire de sécurité sur Huawei", a estimé M. Zhang. "Je ne pense pas que cette histoire ait quoi que ce soit à voir avec la sécurité", a-t-il ajouté. La cinquième génération des technologies mobiles, ou "5G", est indispensable à l'essor des voitures autonomes et autres objets connectés.

Selon les spécialistes, le géant chinois des télécoms est incontournable sur ce créneau car jugé plus performant et plus innovant que ses concurrents. Or, les équipements de Huawei sont soupçonnés de pouvoir permettre au renseignement chinois d'espionner les communications des pays qui utiliseraient ses services

De nombreux pays se méfient

Huawei est suspecté de poser un problème de sécurité nationale dans nombre de pays, dont les Etats-Unis, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon, qui lui ont interdit de bâtir un réseau d'internet ultrarapide 5G. De leur côté, plusieurs pays européens s'interrogent.

Le gouvernement britannique a déjà exprimé sa "vive inquiétude" sur le sujet, alors que l'opérateur historique BT a décidé de couper les ponts avec l'équipementier chinois. Mercredi dernier, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian avait aussi évoqué des "risques" concernant la place du chinois Huawei dans le déploiement de la 5G.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."