Bilan

LafargeHolcim essuie une lourde perte au 4e trimestre

LafargeHolcim a essuyé l'an dernier une perte nette attribuable aux actionnaires de 1,47 milliard de francs, attribuée notamment à d'importantes corrections de valeurs et frais annexes.

Le mastodonte des matériaux de construction revendique des progrès dans le cadre de sa récente fusion.

Crédits: AFP

LafargeHolcim a essuyé l'an dernier une perte nette attribuable aux actionnaires de 1,47 mrd CHF, attribuée notamment à d'importantes corrections de valeurs et frais annexes sur le dernier partiel. Le conseil d'administration proposera néanmoins comme convenu le versement d'un dividende de 1,50 CHF par action. Le mastodonte des matériaux de construction revendique des progrès dans le cadre de sa récente fusion.

Le gouffre au dernier trimestre a atteint 2,86 mrd CHF. Le chiffre d'affaires a reculé de 5,9% à 7,44 mrd CHF et l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté des frais de fusion et de restructuration de 15,3% à 1,40 mrd CHF.

Les ventes trimestrielles s'inscrivent dans le haut des projections des analystes consultés par AWP, qui articulaient en moyenne un chiffre d'affaires de 7,41 mrd CHF. L'Ebitda ajusté en revanche déçoit, attendu à 1,46 mrd CHF.

Sur l'ensemble de l'exercice, les revenus nets ont atteint 29,48 mrd CHF, en baisse de 6,2% sur le chiffre d'affaires cumulé des deux anciens concurrents. A périmètre constant, l'entreprise unifiée revendique une croissance de 0,1%. L'Ebitda ajusté s'est établi à 5,75 mrd CHF, en baisse de 10,7% dans l'absolu et de 4,6% à périmètre comparable. La fusion réalisée en juillet rend délicat tout exercice de comparaison.

Par produit, les ventes de ciment ont grappillé 0,2% à 255,7 mio de tonnes, celles de granulats se sont érodées de 0,5% à 292,2 mio de tonnes et celles de béton prêt à l'emploi de 1,4% à 56,8 mio de m2.

La contribution au chiffre d'affaires de la zone Asie-Pacifique s'est tassée de 4,9% à 9,05 mrd CHF, celle de l'Europe a chuté de 12,1% à 7,36 mrd CHF et celle de l'Amérique latine de 8,4% à 3,24 mrd CHF. Le produit des ventes au Moyen-Orient et en Afrique s'est effrité de 8,7% à 4,54 mrd CHF, tandis qu'il a enflé de 4,8% à 5,68 mrd CHF en Amérique du Nord.

En avance sur la feuille de route

Le colosse franco-suisse a dégagé sur l'année écoulée des synergies devisées à 130 mio CHF, supérieures à son objectif de 100 mio CHF. Les coûts imputés à la fusion, aux restructurations et autres facteurs non récurrents s'élèvent à 407 mio CHF.

La direction confirme ses ambitions à moyen terme et table sur une progression annuelle de la demande pour ses produits de 2 à 4%. Pour l'année en cours, une enveloppe de 2 mrd CHF est prévue pour les investissements, l'Ebitda doit profiter de synergies à hauteur de 450 mio CHF et l'endettement net doit être ramené à 13 mrd CHF, contre 17,3 mrd CHF fin décembre 2015.

Le programme de désinvestissement pour 3,5 mrd CHF, dont un tiers a déjà été concrétisé l'an dernier, doit être mené à terme. Trois nouvelles transactions sont agendées d'ici la fin du troisième trimestre.

Une extension de coentreprise au Maroc doit permettre une réduction d'endettement de quelque 600 mio CHF, hors dividende exceptionnel prévu pour l'occasion. Un accord de cession de Lafarge Halla Cement en Corée du Sud valorise cette unité à environ 465 mio CHF. L'externalisation de la participation dans Al Safwa Cement Company en Arabie saoudite doit rapporter 131 mio CHF.

Baader Helvea dénonce un nouveau partiel décevant sur le front opérationnel, handicapé par des contre-performances sur le Vieux continent, en Afrique et au Moyen-Orient. La zone Asie-Pacifique en revanche a agréablement surpris. Le courtier genevois campe sur la recommandation "hold" et l'objectif de cours de 40 CHF.

UBS reconnaît les progrès réalisés sur le plan du rapprochement, mais déplore une pression sur les prix croissante. Les ambitions de la direction pour l'année en cours sont jugées "vagues" par la grande banque et rappelle que toute tentative de comparaison sur le premier semestre demeurera hasardeuse du fait de la fusion en cours d'année dernière. La recommandation "neutral" demeure de mise, comme l'objectif de cours de 45 CHF.

A 09h18, la nominative LafargeHolcim s'enfonçait de 0,7% à 40,93 CHF, après avoir ouvert sur une note positive. Le SMI cédait marginalement 0,03%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."