Bilan

L'activité de Danone résiste au 1er trimestre

Le groupe alimentaire Danone a résisté à la tourmente Covid-19 au premier trimestre, publiant mardi un chiffre d'affaires consolidé en hausse de 1,7% à 6,24 milliards d'euros, soutenu par les stocks constitués par les consommateurs européens et américains.

Le groupe emploie plus de 100'000 personnes dans le monde, dont 9000 en France.

Crédits: AFP

Avec des volumes de produits laitiers et de préparations pour bébé écoulés en nette hausse, Danone fait mieux que redouté en début d'année «lorsque l'épidémie de coronavirus impactait le marché chinois», indique le groupe dans un communiqué.

Lors du seul mois de mars, détaille Danone, les ventes ont augmenté, en données comparables, «entre +5% et +10%, favorisées à court-terme par l'effet conjugué d'une augmentation de la consommation alimentaire à domicile et de phénomènes de stockage en Europe et en Amérique du Nord».

Les ventes d'eaux en bouteilles, en revanche, pâtissent de la fermeture des restaurants et accusent un recul de 7,4% (en données publiées). La chute est particulièrement nette en Chine où le pôle Eaux "a enregistré une baisse de l'ordre de -40% comme anticipé".

En Europe, note le groupe, les ventes de ce pôle «ont diminué d'environ -5% malgré des comportements de stockage pour les eaux minérales et les grands formats commercialisés dans la grande distribution et en e-commerce».

Le groupe - qui emploie plus de 100'000 personnes dans le monde, dont 9000 en France - rappelle avoir retiré ses objectifs de résultats pour l'année devant l'instabilité de la situation.

Il met en avant deux «défis opérationnels»: «faire face à des changements significatifs de comportements d'achat de la part des consommateurs, avec une forte volatilité dans les niveaux de demande hebdomadaire, accentuée par des phénomènes de stockage les premières semaines de confinement, un report de la consommation hors domicile en faveur de prises de repas à domicile, et une préférence accrue pour des plus grands formats».

Dans le même temps, ajoute-t-il, il constate une «baisse de l'efficacité sur les chaînes de production et de distribution résultant de la mise en place de normes de distanciation sociale, d'une baisse de la productivité, d'une hausse des coûts de transport et d'autres contraintes logistiques».

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."