Bilan

L'actionnaire majoritaire de Kühne+Nagel pas intéressé par Panalpina

Le groupe de transport et de logistique Kühne+Nagel n'a pas l'intention de se laisser entraîner dans la surenchère pour reprendre Panalpina.

La semaine dernière, Panalpina avait fait l'objet d'une offre non sollicitée à hauteur de 4 milliards de francs de la part du logisticien danois DSV.

Crédits: keystone

"Nous ne voulons pas réaliser de méga-fusion", a assuré l'actionnaire majoritaire de Kühne+Nagel, Klaus-Michael Kühne, dans un entretien publié jeudi sur le site de la Handelszeitung. Selon lui, le concurrent bâlois est "désespérément survalorisé".


La semaine dernière, Panalpina avait fait l'objet d'une offre non sollicitée à hauteur de 4 milliards de francs de la part du logisticien danois DSV, déjà éconduit par Ceva Logistics en automne dernier. Des rumeurs avaient alors circulé, prêtant à Kühne+Nagel l'intention de surenchérir.

"Désespérément survalorisée"

Des rumeurs auxquelles Klaus-Michael Kühne a décidé de tordre le cou. "Si les Danois veulent à tout prix acquérir une entreprise désespérément survalorisée comme Panalpina, alors on ne peut pas l'empêcher", a indiqué le dirigeant.

Pour être une cible d'acquisition intéressante pour Kühne+Nagel, Panalpina devrait avoir un niveau de valorisation nettement moins élevé, "comme cela était le cas il y a une année", lance l'actuel président d'honneur du colosse de Schindellegi, dont il détient indirectement 53% des parts.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."