Bilan

L'action Credit Suisse poursuit sa descente aux enfers

La chute de l'action Credit Suisse se poursuivait vendredi sur la place zurichoise. Tirée à la baisse par les débâcles de Greensill et Archegos, le titre a chuté à un plus bas.

Selon les calculs des analystes de Morgan Stanley, la capitalisation boursière du deuxième établissement bancaire helvétique s'est effondrée de 6 milliards de francs.

Crédits: Keystone

A 15h28, la nominative Credit Suisse reculait nettement de 2,4% à 9,8 francs, signant la plus mauvaise performance de l'indice vedette SMI (+0,05%). Vers midi, l'action avait même atteint un plancher à 9,73 francs sur l'année en cours. Depuis le début de l'année, elle a perdu 12%.

Selon les calculs des analystes de Morgan Stanley, la capitalisation boursière du deuxième établissement bancaire helvétique s'est effondrée de 6 milliards de francs. Comparé à sa concurrente et voisine UBS, la perte de valorisation représente 30%.

Un rebond du titre, qui valait encore début mars plus de 13 francs, risque de prendre du temps, ont averti les spécialistes de la banque américaine. L'établissement, à l'instar de nombreuses autres banques, a abaissé ses perspectives sur le titre, le classant désormais à "equalweight", contre "overweight" précédemment. L'objectif de cours a quant à lui été abaissé à 11 francs, après 14 francs dans les précédentes estimations.

Les conséquences de l'affaire Greensill sont encore incertaines, notamment au niveau de la réputation et des éventuelles suites juridiques. D'après les estimations des analytes de JPMorgan, Credit Suisse devrait mettre de côté ces deux prochaines années jusqu'à 2 milliards de francs pour faire face à d'éventuelles difficultés.

Mardi, le groupe bancaire zurichois avait averti que la débâcle du fonds spéculatif américain Archegos allait lui coûter cher. Credit Suisse a fait état d'une charge de 4,4 milliards de francs qui va provoquer une perte avant impôts de 900 millions au premier trimestre. La banque va présenter ses résultats pour la période de janvier à fin mars le 22 avril.

Des têtes sont également tombées dans les hautes sphères de l'établissement. Lara Warner, responsable du risque et de la conformité, ainsi que Brian Chin, en charge de la banque d'affaires, ont été priés de faire leurs cartons.

Les actionnaires seront également mis au régime, en témoigne un dividende proposé réduit à 0,10 franc par action, contre 0,2917 franc précédemment. Credit Suisse a également décidé de suspendre son programme de rachat d'actions pour 2021, doté de 1,5 milliard de francs.

La grande banque a par ailleurs annoncé deux enquêtes internes autour de la débâcle des fonds Greensill et du fonds spéculatif américain Archegos, confiées à des auditeurs externes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."