Bilan

La SSR livre un argumentaire pour contribuer au débat

Intitulé "Pour tous", l'argumentaire précise la position de la SSR, ses valeurs et son engagement.

Les débats actuels démontrent l'importance de l'audiovisuel de service public, à l'heure où le monde des médias se globalise et devient de plus en plus concurrentiel, a indiqué la SSR.

Crédits: Keystone

Dans le cadre du débat en cours autour du service public, notamment au Parlement, la SSR a publié jeudi un argumentaire. Intitulé "Pour tous", ce document de 40 pages précise la position de la SSR, ses valeurs et son engagement.

Les débats actuels démontrent l'importance de l'audiovisuel de service public, à l'heure où le monde des médias se globalise et devient de plus en plus concurrentiel, a indiqué la SSR dans un communiqué. Il fait contrepoids aux concentrations en cours, notamment dans la presse écrite.

Une entreprise de médias indépendante est indispensable à la libre formation d'une opinion éclairée: c'est plus vrai que jamais à l'ère du numérique, souligne l'institution. Mais la manière dont elle remplit son mandat vis-à-vis du public suisse évolue.

Pour l'avenir, la SSR dit envisager plus d'ouverture, une plus grande proximité avec le public et le développement de l'offre destinée aux jeunes.

Une collaboration accrue entre médias privés et publics apporterait en outre des avantages aux deux parties, selon elle. Elle permettrait par exemple de réduire les coûts d'infrastructures élevés liés aux technologies numériques.

La SSR évoque également des synergies dans le domaine publicitaire. Des premiers pas ont été faits dans ce sens et des tractations sont en cours avec des éditeurs.

Vouloir renforcer sa position en mettant des obstacles aux médias de service public comme le font certaines entreprises de médias privés est contre-productif, note encore la SSR. Les gagnants ne se trouvent pas en Suisse, ce sont les grosses chaînes TV à l'étranger et les grands groupes internationaux comme Facebook ou Google.

Le débat sur la radiotélévision de service public en Suisse n'est pas clos. Le Conseil des Etats a contredit lundi le National en acceptant le rapport présenté en juin sur ce sujet par le Conseil fédéral.

La semaine dernière, la Chambre du peuple l'avait retourné à l'expéditeur, le priant de fournir un rapport complémentaire. La majorité de droite a jugé le rapport incomplet et peu prospectif. La suite aura lieu lors de la session de printemps.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."