Bilan

La SSR appelle à une meilleure collaboration entre médias

Selon son directeur de la SSR Roger de Weck, une coopération plus étroite entre les différents médias ferait baisser les coûts, voire augmenter les recettes.

Ce type de modèles existe déjà en Suisse romande, a expliqué Roger de Weck mardi à Berne.

Crédits: Keystone

Dans un contexte médiatique morose, la SSR mise sur une meilleure collaboration entre différents médias. Selon son directeur Roger de Weck, une coopération plus étroite entre les différentes branches ferait baisser les coûts, voire augmenter les recettes.

Ce type de modèles existe déjà en Suisse romande, a expliqué Roger de Weck mardi devant les médias à Berne. Des discussions en ce sens sont en cours outre-Sarine entre des médias alémaniques et des associations de la branche radio/télévision.

Des partenariats sont envisageables dans la commercialisation de la publicité, dans le partage de contenus ou d'infrastructures numériques. La SSR n'a toutefois pas donné davantage de détails sur les négociations en cours en Suisse alémanique.

En Suisse romande, les quotidiens La Liberté, L'Express/L'Impartial, Le Nouvelliste et La Côte ont par exemple des pages communes pour l'actualité suisse, internationale et économique. Les journaux partenaires gardent toutefois leur identité graphique.

La Société suisse de radiodiffusion et télévision veut également renforcer sa présence sur d'autres plates-formes de diffusion, notamment la télévision connectée (smart TV), Internet et les réseaux sociaux.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."