Bilan

La SSR a versé plus de 550 millions de francs en salaires en 2015

La SSR joue la carte de la transparence en publiant pour la première fois un rapport détaillé sur les rémunérations de ses collaborateurs.

De nombreux emplois au sein de l'entreprise nécessitent un haut niveau de qualification.

Crédits: Keystone

La SSR joue la carte de la transparence en publiant jeudi pour la première fois un rapport détaillé sur les rémunérations de ses collaborateurs. En 2015, l'entreprise a versé 550,359 millions de francs pour les salaires de ses collaborateurs, soit une rémunération moyenne annuelle de 107'354 francs.

"A première vue, ces chiffres peuvent paraître relativement élevés", peut-on lire dans ce rapport. Mais de manière générale, les entreprises médias doivent supporter des charges relativement élevées, précise la SSR qui fonctionne avec 6000 postes de travail.

De nombreux emplois au sein de l'entreprise nécessitent un haut niveau de qualification. Ainsi 42% des collaborateurs sont titulaires d'un diplôme d'une école supérieure ou d'une haute école spécialisée. Parmi les journalistes, ce chiffre atteint 65%.

Le salaire annuel brut le plus bas atteignait 52'400 francs et le plus élevé, celui du directeur général, 557'434 francs. La SSR souligne que le rapport entre les deux est de 1 à 10,6 alors que l'initiative populaire rejetée par le peuple prévoyait un rapport de 1 à 12 au maximum.

Sur la masse salariale de 550,359 millions de francs versée en 2015 (545,873 millions en 2014), 82,5% (453,947 millions) ont été attribués aux collaborateurs soumis à la CCT, apprentis inclus. La rémunération des cadres (502 personnes) s'élevait à 85,128 millions, soit 15,5% de la masse salariale totale. Au cours des dix dernières années, les salaires des cadres et des employés sous CCT ont augmenté en moyenne de 1,3%.

A noter qu'aucune hausse de salaire n'est prévue en 2016. En effet, la SSR a annoncé en octobre dernier un gel des salaires en même temps que 250 suppressions de postes dans le cadre de son programme d'économies.

La publication de ce rapport détaillé répond aux besoins de ceux qui paient la redevance, a précisé à l'ats Daniel Steiner, porte-parole de la SSR. Dans le même registre, la SRF (radio-tv alémanique) a publié en octobre dernier les coûts relatifs à ses émissions télévisées. Les autres entités RTS, RSI et RTR suivront en mai en rendant publics leurs coûts de production dans le rapport de gestion de la SSR.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."