Bilan

La restructuration d'Orange pèse sur ses résultats

L'opérateur de télécoms Orange Suisse, numéro 3 du marché, a vu son résultat opérationnel brut plonger de 20,2% au 1er trimestre sur un an, à 69,8 millions de francs.
Si le chiffre d'affaires est resté stable, à 307,3 millions, annonce ce mardi Orange, son bénéfice net a fléchi et résultat opérationnel brut a plongé.

Des coûts de restructuration de 12,3 millions de francs ont pesé sur le résultat, explique l'opérateur. Par ailleurs, la vente d'un immeuble à Bienne avait gonflé de 9,2 millions de francs le résultat du trimestre de référence de 2012.

Corrigé de ces effets uniques, l'EBITDA ressortirait à 87,1 millions de francs, en légère hausse de 1,2% sur un an. Orange, en mains du fonds d'investissement britannique Apax Partners après sa séparation de son ex-maison mère France Telecom, n'affiche pas son résultat net dans les chiffres trimestriels publiés mardi.

Bénéfice en baisse

Pour comparaison, le numéro un suisse des télécommunications Swisscom, majoritairement (56,9%) en mains de la Confédération, a enregistré au 1er trimestre un recul sur un an de son chiffre d'affaires de 2,4% à 2,73 milliards de francs, et un EBITDA en baisse de 6,1% à 1,03 milliard. Son bénéfice net a fléchi de 12,4%, à 390 millions.

Quant au numéro deux du marché helvétique Sunrise, racheté par un autre fonds fonds britannique, CVC Partners, il a publié la semaine dernière une perte nette de 28,5 millions de francs, pour un EBITDA en baisse de 7,1% sur un an à 141 millions, et un chiffre d'affaires en repli de 4,5% à 487 millions.

Offensive sur le marché

Globalement, la direction d'Orange se montre satisfaite avec son début d'exercice. L'opérateur part par ailleurs à l'offensive en offrant à ses clients la nouvelle norme pour mobile de 4e génération LTE (Long Term Evolution), a-t-il annoncé dans un communiqué.

Elle permet de surfer à une vitesse allant jusqu'à 100 Megabit/seconde (Mbit/s). Actuellement, environ 35% de la population peut bénéficier de cette offre. Jusqu'ici, la vitesse allait théoriquement jusqu'à 42 Mbit/s, une limite toutefois rarement atteinte.

4e génération dans 113 communes

Dans un premier temps, LTE sera accessible dans 113 communes, dont les principales villes de Suisse. Orange prévoit d'étendre d'ici la fin de l'année l'accès à cette prestation à plus de 70% de la population. La vitesse maximale sera pour sa part progressivement élevée, jusqu'à 150 Mbit/s.

Orange entend ainsi rester au niveau de Swisscom, qui a également annoncé la semaine dernière qu'il allait offrir des services jusqu'à 150 Mbit/s. Sunrise de son côté va commencer à offrir dès juin la possibilité de surfer jusqu'à 100 Mbit/s, et prévoit de couvrir 19 agglomérations d'ici à fin 2013.
Marion Moussadek

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."