Bilan

La migration des actifs de Coutts International à UBP prévue ce week-end

Des tests ont été réalisés durant trois week-end non consécutifs. Le groupe genevois souligne être rompu à ce genre d'exercice, notamment après l'intégration de l'activité de banque privée de Lloyds Banking Group en 2013.

Sur 450 employés, près de 150 personnes de l'ancienne filiale de la Royal Bank of Scotland (RBS) continueront à travailler pour le groupe bancaire genevois.

Crédits: Keystone

Union Bancaire Privée (UBP) va finaliser l'intégration des activités reprises à Coutts dans les temps, soit d'ici la fin du mois. "La migration du personnel et des avoirs clientèle de Coutts International à UBP en Suisse sera réalisé ce week-end", a indiqué Michel Longhini, responsable de la banque privée auprès du groupe genevois, lors d'une interview à finews.ch. L'établissement a confirmé ces informations à AWP.

La migration a fait l'objet de répétitions, nous a indiqué Bernard Schuster, le responsable de la communication d'UBP. En tout, trois tests ont été réalisés durant trois week-end non consécutifs. Le groupe genevois souligne être rompu à ce genre d'exercice, notamment après l'intégration de l'activité de banque privée de Lloyds Banking Group, rachetée en 2013.

La masse sous gestion transférée en Suisse entre les deux établissements se situe dans la cible. "Nous avons pu garder 70% des avoirs calculés au départ", assure M. Longhini. UBP escomptait reprendre 60% à 70% des actifs de Coutts.

Peter Schmid, ancien directeur général (CEO) de Merrill Lynch Suisse, prendra la tête du nouveau pôle zurichois d'UBP. Au sein de celui-ci, certains postes clés ont été réservés à des anciens de Coutts.

Marco Bianchin, par exemple, sera en charge des marchés germanophones d'UBP. L'ancien chef de la stratégie Norman Villamin gèrera pour sa part les investissements. Daniel Wütrich chapeautera la gestion de fortune internationale, toujours à Zurich.

Monaco et Dubaï logés à la même enseigne

La migration sera effectuée sur les sites suisses d'UBP à Genève, Zurich et Bâle, mais pas seulement. La fusion entre les deux banques, annoncée en avril, entrera également en vigueur aux Emirats Arabes Unis, à Dubaï, et à Monaco. "En un temps record, nous avons établi une bonne organisation équilibrée entre les deux banques", se réjouit Michel Longhini.

Le pôle zurichois sera géré à partir de deux adresses, le bâtiment d'UBP de la Bahnhofstrasse, qui accueillera les activités de banque privée, et les locaux de la Claridenstrasse, qui regrouperont la gestion d'actifs et les autres services.

Sur 450 employés, près de 150 personnes de l'ancienne filiale de la Royal Bank of Scotland (RBS) continueront à travailler pour le groupe bancaire genevois, selon les chiffres communiqués en septembre par UBP. Ce chiffre est toujours d'actualité, selon M. Schuster.

Ce dernier estime qu'UBP est "en bonne voie" pour obtenir la licence bancaire à Hong Kong au premier trimestre 2016, comme prévu. L'établissement gèrera désormais dans cette région des avoirs clientèle de plus de 10 mrd CHF repris de Coutts.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."