Bilan

La fusion Nokia-Alcatel franchit une première étape en Chine

Nokia a annoncé lundi avoir franchi une première étape pour obtenir l'approbation de la Chine à son acquisition du franco-américain Alcatel-Lucent.

Le groupe fusionné détiendrait 50% plus une action, et le reste appartiendrait à China Huaxin, société publique d'investissement dans les télécoms et technologies.

Crédits: AFP

L'équipementier télécoms finlandais Nokia a annoncé lundi avoir franchi une première étape pour obtenir l'approbation de la Chine à son acquisition du franco-américain Alcatel-Lucent.

Nokia a indiqué dans un communiqué que le ministère chinois du Commerce avait validé la transaction du point de vue de la concurrence.

Le ministère de l'Économie doit maintenant donner son feu vert.

"Dans le cadre de son acquisition d'Alcatel-Lucent, Nokia a l'intention de créer une coentreprise en Chine avec China Huaxin Post & Telecommunication Economy Development Center (China Huaxin) pour combiner les activités d'infrastructure télécoms de Nokia en Chine avec Alcatel-Lucent Shanghai Bell", a rappelé le groupe finlandais.

Le groupe fusionné détiendrait 50% plus une action, et le reste appartiendrait à China Huaxin, société publique d'investissement dans les télécoms et technologies.

Annoncé en avril, le rachat d'Alcatel-Lucent, groupe qui depuis sa création en 2006 n'a réalisé qu'une année de bénéfice, doit être bouclé par Nokia début 2016.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."