Bilan

La filiale luganaise d'Adecco serait sous enquête

Le portail tessinois "Area" rapporte que le Ministère public cantonal soupçonnerait l'usage de faux documents pour l'obtention de permis de travail.

De son côté, Adecco affirme "opérer dans le respect de la loi", même si des "erreurs et des irrégularités ne peuvent pas être excluses".

Crédits: Keystone

Le géant de l'intérim Adecco serait sous enquête au Tessin. Le Ministère public cantonal suspecte l'usage de faux documents par sa filiale de Lugano, rapporte le portail "Area" jeudi soir. Sur certains contrats envoyés à l'office cantonal chargé de délivrer des permis de travail, figurerait un salaire inférieur à celui effectivement versé.

Selon le site tessinois, les documents aux mains de la magistrature concernent sept cas survenus après 2010. De son côté, Adecco affirme "opérer dans le respect de la loi", même si des "erreurs et des irrégularités ne peuvent pas être excluses". En mai dernier, plusieurs intérimaires avaient déjà obtenu gain de cause auprès de la justice luganaise et avaient reçu chacun une indemnisation d'une dizaine de millier de francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."