Bilan

La Fifa ouvre une procédure contre l'Irlande

L'équipe d'Angleterre, bravant l'interdiction de la Fifa, a décidé d'arborer en match de qualifications pour le Mondial-2018 le 11 novembre à Londres, un coquelicot sur ses maillots.

Le coquelicot, signe commémoratif, est devenu depuis quelques jours un sujet majeur de friction entre la Fifa et la Fédération anglaise.

Crédits: AFP

La Fifa a ouvert vendredi une procédure contre la Fédération irlandaise au sujet de la présence d'éléments rappelant le soulèvement de 1916 sur le maillot de son équipe en mars dernier lors d'un match amical, a indiqué l'instance qui proscrit tout message sur les maillots des équipes nationales. 

L'ouverture de cette procédure disciplinaire intervient alors que l'équipe d'Angleterre, bravant l'interdiction de la Fifa, a décidé d'arborer en match de qualifications pour le Mondial-2018 face à l'Ecosse le 11 novembre à Londres, un coquelicot sur ses maillots, commémorant la fin de la première guerre mondiale.

"Une procédure disciplinaire a été ouverte concernant cette question", a indiqué vendredi la Fifa dans un communiqué, à propos des signes portés par l'équipe d'Irlande et portant les deux années "1916-2016", le 25 mars lors d'un match amical contre la Suisse.

Aucune date n'a été précisée concernant une éventuelle décision.

Sur le dossier du coquelicot anglais, la secrétaire générale de la Fifa Fatma Samoura a prévenu les deux fédérations, anglaise et écossaise, qu'elles pourraient faire face à des sanctions si elles persistaient à vouloir braver l'interdiction.

"Elles doivent juste reconnaître que les règles s'appliquent aussi à elles et être prêtes à faire face à des sanctions", a déclaré Mme Samoura en milieu de semaine à la BBC.

Le coquelicot, signe commémoratif, est devenu depuis quelques jours un sujet majeur de friction entre la Fifa, qui proscrit tout message politique, religieux ou commercial sur les maillots des équipes engagées dans ses compétitions, et la Fédération anglaise (FA) très attachée aux "poppies".

Dans les pays du Commonwealth, il est d'usage d'accrocher sur sa poitrine un coquelicot de papier en souvenir des soldats morts ou blessés à la guerre. Le "poppy" se porte de fin octobre/début novembre jusqu'au 11 novembre, jour de la commémoration de l'Armistice.

"Nous ne croyons pas qu'il (le coquelicot) représente un message politique, religieux ou commercial", a ainsi indiqué la FA mercredi.

Même les plus hautes instances du pays ont ajouté leur grain de sel dans l'histoire. La Fédération anglaise a sans doute été encouragée par la position très ferme de la Première ministre Theresa May.

"C'est tout à fait scandaleux. Nos joueurs de football veulent rendre hommage à ceux qui ont donné leur vie pour notre sécurité", avait déclaré mercredi Theresa May devant la Chambre des communes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."