Bilan

La durée d'indemnisation en cas de chômage partiel est prolongée à 18 mois

De nouvelles mesures pour permettre aux entreprises touchées par le franc fort de contrer leurs difficultés entrent en vigueur lundi.

En 2016, le taux de chômage moyen devrait s'élever à 3,6%. Cette valeur se situe sensiblement au-dessus de la moyenne suisse attendue sur le long terme, s'inquiète le SECO.

Crédits: Keystone

De nouvelles mesures pour permettre aux entreprises touchées par le franc fort de contrer leurs difficultés entrent en vigueur lundi. La durée d'indemnisation en cas de réduction de l'horaire de travail est prolongée à 18 mois. Le délai d'attente est réduit à un jour par période de décompte.

La prolongation - décidée le 13 janvier par le Conseil fédéral - de la durée maximale d'indemnités journalières permet aux entreprises concernées d'avoir plus de temps pour s'adapter à la nouvelle situation et à créer d'éventuels débouchés commerciaux, indique le communiqué du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Jusqu'ici, les entreprises avaient droit à une durée de douze mois au maximum en deux ans.

Cette modification d'ordonnance sera valable jusqu'au 31 juillet 2017. Quant au délai d'attente, avant de toucher les subsides de l'assurance-chômage, il passera à un jour.

En 2016, le taux de chômage moyen devrait s'élever à 3,6%. Cette valeur se situe sensiblement au-dessus de la moyenne suisse attendue sur le long terme, s'inquiète le SECO.

L'abandon, le 15 janvier 2015, par la Banque nationale suisse (BNS) du taux plancher de 1,20 franc pour un euro, a amené la monnaie helvétique à fortement s'apprécier. Aujourd'hui, un euro vaut près de 1,10 franc, non sans avoir frôlé la parité au début.

Les entreprises orientées sur l'exportation sont particulièrement touchées. Le conseiller fédéral en charge de l'économie, Johann Schneider-Ammann, avait alors facilité le 27 janvier 2015 le recours au chômage partiel.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."