Bilan

La débâcle de Skywork fait perdre des emplois à l'aéroport de Berne

Le grounding de la compagnie aérienne Skywork se traduit par une perte qui se chiffre en millions de francs pour la société qui exploite l'aéroport Berne-Belp.

Cinq collaborateurs seront licenciés. Les cinq autres postes seront supprimés par le biais des fluctuations naturelles.

Crédits: keystone

Le grounding de la compagnie aérienne Skywork se traduit par une perte qui se chiffre en millions de francs pour la société qui exploite l'aéroport Berne-Belp. Face à cette situation, son conseil d'administration va biffer 10 postes sur 86.

Cinq collaborateurs seront licenciés. Les cinq autres postes seront supprimés par le biais des fluctuations naturelles, des retraites et de la non-reconduction de places vacantes. La direction va aussi introduire le chômage partiel dans certains secteurs.

Le conseil d'administration de la société Flughafen Bern AG a aussi annoncé jeudi le gel de tous les grands projets de développement, notamment la quatrième étape de l'extension de l'infrastructure aéroportuaire.

Les pertes financières qui se chiffrent en millions de francs sont dues à des factures non réglées. Les différentes mesures prises par le conseil d'administration doivent permettre à la société de disposer de suffisamment de liquidités.

Le conseil d'administration a aussi entamé une réflexion sur le positionnement de l'aéroport après la débâcle de Skywork. La compagnie aérienne était en effet son principal client. Elle représentait près de 60% de l'ensemble du trafic aérien.

La direction s'interroge aussi sur l'octroi de subventions dans l'intérêt du site économique de Berne. Elle estime que cela n'est pas complètement absurde.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."