Bilan

La chimie-pharmacie allemande encore plus pessimiste pour 2016

La fédération allemande de la chimie-pharmacie table désormais pour l'année en cours sur des ventes en recul de 3% sur un an, à 183 milliards d'euros.

La chimie-pharmacie constitue la troisième industrie de l'Allemagne en chiffre d'affaires, après l'automobile et les machines-outils.

Crédits: AFP

La fédération allemande de la chimie-pharmacie a de nouveau révisé à la baisse mercredi ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2016, sur fond notamment de faiblesse continue des marchés émergents asiatiques.

La VCI, qui représente de grands noms comme Bayer, BASF ou Merck KGaA mais aussi une multitude de PME, table désormais pour l'année en cours sur des ventes en recul de 3% sur un an, à 183 milliards d'euros, selon un communiqué publié à l'occasion de la présentation de son rapport pour le troisième trimestre.

Elle avait déjà abaissé ses objectifs annuels en matière de recettes en mai (-1% par rapport à 2015) et en juillet (-1,5%).

La fédération attend toujours une timide hausse du volume de production sur l'année (+0,5%) mais prévoit maintenant des prix "nettement en dessous du niveau" de 2015.

"Différents facteurs pèsent sur le développement économique, comme la faiblesse continue de la croissance dans les pays émergents asiatiques", explique-t-elle dans son communiqué.

Kurt Bock, président de la VCI et patron du géant du secteur BASF, évoque l'"image mitigée" livrée par les indicateurs économiques. "Nous ne recevons hélas à l'heure actuelle que peu de soutien de l'environnement politique et économique, si bien que nous voyons très peu d'indices d'une reprise durable dans le secteur de la chimie", commente-t-il.

Au troisième trimestre, le secteur a enregistré un repli de la production (-0,5%) compensé par une hausse des prix (+0,5%), "la première depuis neuf mois" selon la VCI, ce qui a tiré le chiffre d'affaires (+1%). Les impulsions sont venues de l'étranger, alors que les recettes générées en Allemagne ont reculé.

La hausse des prix enregistrée sur cette période et alimentée par le léger renchérissement du pétrole ne permet toutefois pas d'inverser la tendance baissière observée depuis le début de l'année.

La chimie-pharmacie allemande représente plus de 1.650 entreprises et employait 444.000 employés à fin septembre. Elle constitue la troisième industrie de l'Allemagne en chiffre d'affaires, après l'automobile et les machines-outils.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."