Bilan

La startup genevoise Tokenestate part pour Hong Kong

Sous l’égide de l’agence suisse de promotion des startups Venturelab, Tokenestate va participer à la Hong Kong Fintech Week, afin de présenter sa plateforme financière qui repose sur la blockchain.

Cofondateur de Swissroc, Cyril de Bavier (à g.) en compagnie du CEO de Tokenestate Vincent Trouche. Swissroc est actionnaire de Tokenestate.

Crédits: DR

«Notre plateforme a pour but de permettre à chacun d’investir des sommes à la mesure de ses moyens dans l’immobilier ou dans des actions. C’est la blockchain qui rend possible ces transactions car elle permet de fragmenter le prix des actifs grâce à la tokenisation, tout en garantissant une sécurité absolue.» Français d’origine installé à Genève, Vincent Trouche décrit ainsi le modèle d’affaires de sa startup Tokenestate. Fondée en 2018, la firme emploie aujourd’hui 5 personnes à Genève.

La fintech romande a été sélectionnée par Venturelab, l’agence suisse de promotion des startups, pour participer à la Hong Kong Fintech Week, la première conférence internationale dans ce secteur. «C’est pour nous l’occasion de nous faire connaître à un public de partenaires et d’investisseurs potentiels», poursuit Vincent Trouche. Lors d’un événement à Zurich où les sociétés se sont présentées, le CEO de Tokenestate a en outre été nommé capitaine de l’équipe de startups helvétiques. La Zurichoise Penny Schiffer partagera ce statut. Elle a fondé Raized.AI, une société qui utilise l’intelligence artificielle pour trier les projets d’entreprises, destinés autant aux investisseurs qu’aux startup.

La plateforme Tokenestate permet à des gestionnaires d’actifs immobiliers d’émettre leurs parts sous forme de jetons numériques d’investissement : les Real Estate Tokens. Ces jetons sont des instruments financiers de droit suisse dont la propriété est représentée par un jeton basé sur la blockchain. Les frais sont limités car il n’y a plus d’intermédiaires. Un fond immobilier pourra ainsi lever des fonds sans passer par une banque ni par un courtier.

Issue de l’incubateur genevois FONGIT, Tokenestate, a parallèlement trouvé un écosystème favorable à la blockchain à Neuchâtel d’où viennent d’autres sociétés du même domaine comme Bity. «Nous y avons trouvé une oreille attentive auprès de la promotion économique du canton de même qu’à la Banque Cantonale de Neuchâtel», indique Vincent Trouche, ingénieur de formation passé par le négoce de matières premières et la réalité virtuelle.

Jalon important fin 2018 : le groupe genevois de services immobiliers Swissroc entre dans le capital de Tokenestate. Swissroc bénéficiera ainsi des avancées de la blockchain grâce à Tokenestate. De son côté, Tokenestate pourra s’appuyer sur l’apport financier de Swissroc pour développer son groupe de même que son réseau de partenaires.

Organisateur de roadshows internationaux pour les startups suisses depuis 19 ans, Venturelab affiche de nombreux succès à son palmarès. Après avoir participé à la tournée de présentation des Venture Leaders Fintech à New York en 2017, la startup Qumram a été acquise par le groupe logiciel américain Dynatrace. Knip a été acquis par Digital Insurance Group. TradePlus24 a levé 220 millions de dollar. Et Advanon a réuni 13,5 millions de dollars. Les roadshows sont organisés dans la Silicon Valley, ainsi qu’à Boston, New York, en Chine et Barcelone.

Organisé par Venturelab et swissnex Chine, le Venture Leaders Fintech roadshow 2019 à Hong Kong est soutenu par digitalswitzerland, les EPF de Lausanne et Zurich, IMMOMIG, PostFinance, Redalpine, Walder Wyss et le canton de Zurich.

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."